Ce mardi, Manchester United recevait le FC Séville dans le cadre du 1/8 de finale retour de la Ligue des champions. Bousculés à Sánchez Pizjuán mais pas vaincus lors du match aller (0-0), les hommes de José Mourinho partaient favoris avec l’avantage de jouer devant leur public lors de cette seconde confrontation. Un avantage dont ils n’ont pas su profiter.

Le match a été une succession d’imprécisions pour les mancuniens jusqu’à la punition. Ou plutôt la double-punition distribuée par Wissam Ben Yedder aux 74ème et 78ème minutes de jeu alors qu’il venait d’entrer en jeu (72ème). Un doublé qui en l’espace de 4 minutes a enterré les espoirs de qualification des Red devils. Le but de Lukaku en fin de rencontre (84ème) n’y a d’ailleurs rien changé. Victoire et qualification logique des Sévillans au regard des deux rencontres avec notons-le des prestations abouties des français que l’on attendait le moins à savoir Steven Nzonzi, Clément Lenglet et Wissam Ben Yedder évidemment.

Avec ce doublé Ben Yedder se hisse à la deuxième position du classement des buteurs de la ligue des champions avec 8 buts, seul Cristiano Ronaldo fait mieux avec un total de 12 réalisations. Il permet par la même occasion à Séville d’atteindre pour la première fois de son histoire les quarts de finale de la compétition. Et Marca n’a pas manqué de lui rendre hommage. La Une du journal madrilène parle d’elle-même

« Big Ben » :

 

Et Mourinho dans tout ça ? C’est lors de la conférence d’après match que le special one a une nouvelle fois fait parler de lui, et pas de la meilleure des manières.

J’ai déjà été assis deux fois sur cette chaise en Ligue des champions. Je suis venu avec Porto, United a été éliminé. Je suis venu avec le Real Madrid, United a encore été éliminé. Donc rien de nouveau pour le club ».

Une piqûre de rappel malvenue qui risque de faire jaser du côté de Manchester …

14 mars 2018

La déclaration ahurissante de Mourinho après l’élimination

Ce mardi, Manchester United recevait le FC Séville dans le cadre du 1/8 de finale retour de la Ligue des champions. Bousculés à Sánchez Pizjuán mais […]