Le dernier classement FIFA était l’un des plus attendus, sept jours après la fin de la Coupe du Monde. Néanmoins, le tableau ne nous a pas laissé indifférents…

Les Américaines intouchables

L’USWNT a tout simplement été brillante pendant ce mondial et s’est logiquement attitrée une quatrième étoile. Pour rappel, les Américaines ont décroché leur étoile mais aussi le ballon d’or et le soulier d’or du tournoi (Megan Rapinoe), le soulier d’argent (Alex Morgan) et le ballon de Bronze (Rose Lavelle).

Les joueuses de Jill Ellis, 1ères au classement FIFA comptent désormais une avance de 121 points sur leurs dauphines Allemandes. Le plus grand écart jamais constaté entre deux nations.

USWNT / FIFA Women’s World Cup 2019

La France au pied du podium

Nos Bleues, après un mondial compliqué et une élimination en quarts de finale conservent leur 4ème place mondiale. L’équipe de France féminine accuse une perte de 14 points, culminant à 2029 points, soit 2 points devant les Anglaises.

France vs. Norvège / Valery Hache, AFP

Les Pays-Bas et la Suède s’envolent

Les deux grands outsiders de ce mondial s’offrent une belle montée au classement FIFA. Les Oranje, devenaient vice-championnes du monde pour leur deuxième mondial et seulement 2 ans après leur sacre européen. Elles gagnent 5 places au classement et se hissent au 3ème rang mondial, une grande première pour les Néerlandaises.

La Suède, quant à elle avait déjà connu les sommets du classement. La sélection se sortait d’un gros échec sportif lors du mondial en 2015 (élimination en huitièmes de finale) mais remportait l’argent olympique l’année suivante. L’équipe était clairement l’outsider lors de ce mondial et décrochait le bronze après une victoire face à l’Angleterre. Une remontée évidente de 3 places au sixième classement FIFA.

Les 2 nations s’étaient affrontées en demi-finale, les Pays-Bas l’emportaient en prolongations par un but de Jackie Groenen (99′).

Jackie Groenen / EMPICS

Mauvaises surprises pour le Japon et l’Angleterre

Les Japonaises, vice-championnes de monde en 2011 et 2015 étaient totalement passées à côté de leur mondial après une sortie en huitièmes de finale face aux Pays-Bas. Saki Kumagai et ses coéquipières chutent de 4 places et quittent le Top 10. Le Nadeshiko se classe 11ème, derrière la Corée du Nord…

Une première interrogation de taille puisque la Corée du Nord n’a pas participé à la Coupe du Monde. De plus, elle gagne 2 places au classement FIFA et se classe neuvième ! En réalité, la non-participation des Nord-Coréennes au mondial leur ont permis de ne pas perdre points au classement tandis que les Japonaises en ont perdu 54 points. La Corée du Nord compte 1940 points contre 1937 pour le Japon. La FIFA ne devrait-elle pas attribuer un malus aux nations non mondialistes ? Qu’en pensez-vous ?

Saki Kumagai et Shanice van de Sanden / Getty Images

Les supporters des Lionesses dénoncent ce classement. Les demi-finalistes du dernier mondial sont derrière les Allemandes et Françaises éliminées en quarts de finale. Malgré la perte de leur médaille de bronze, l’Angleterre faisait un parcours tout de même honorable. La FIFA en a décidé autrement et les Anglaises concèdent 22 points pour atterrir 2027 points. Les Allemandes disposaient d’une avance conséquente de 32 points sur l’Angleterre. Elles n’ont perdu que 13 points alors qu’elles étaient allées moins loin que leurs rivales…

Enfin, l’équipe de France accusait un retard de 2 points sur les joueuses de Phil Neville avant le mondial. En ayant perdu moins de points que leurs collègues outre-manche, nos Bleues passent devant au classement. Mais pourquoi l’équipe de France a-t-elle perdu moins de points que l’Angleterre alors que les Anglaises effectuaient un meilleur parcours ? En tout cas, on ne va pas se plaindre de notre quatrième place.

Consulter la fin du classement : https://www.fifa.com/fifa-world-ranking/ranking-table/women/

15 juillet 2019

Un classement FIFA qui nous réserve quelques surprises

Le dernier classement FIFA était l’un des plus attendus, sept jours après la fin de la Coupe du Monde. Néanmoins, le tableau ne nous a pas […]
3 juillet 2019

Coupe du Monde, demi-finales : Les Américaines intraitables

Le stade de Lyon accueillait plus de 50 000 supporters révoltés pour ce qui s’annonçait être l’une des affiches les plus excitantes de ce mondial.
25 juin 2019

Coupe du Monde : Les États-Unis et la Suède sans briller

Les Américaines étaient très attendues tandis que le match entre la Suède et le Canada s’annonçait comme l’un des plus serrés des huitièmes de finale.
11 juin 2019

Coupe Du Monde, Groupe F : Record historique pour les États-Unis

Pour ces deux derniers matchs de la première journée de Coupe du Monde féminine, les vice-championnes olympique suédoises et les championnes du Monde en titre américaines […]