C’est la trêve ! Quelles équipes ont le plus mérité leur repos ? Place aux derniers résultats et au bilan.

EA GUINGAMP 1-1 STADE DE REIMS

Lancé sur une série de 4 matchs sans défaite dont une victoire de 2-0 face au Paris FC, l’En Avant Guingamp se devait de gagner ce match pour ne pas perdre sa 5ème place. À la limite de la zone rouge, le Stade de Reims pouvait de nouveau compter sur Naomie Feller sa meilleure buteuse, suspendue face à Bordeaux. Un match important pour le SDR qui pouvait quitter la dixième place en cas de victoire.

Dès le coup d’envoi donné par Savina Elbour, les Armoricaines posent le pied sur le ballon mais il faut attendre la 14èmeminute pour voir la première occasion du match qui se conclue par un but pour Guingamp. Après une faute de Magou Doucouré sur Louise Fleury, les Costarmoricaines obtiennent un coup franc aux 30 mètres. Faustine Robert se charge de le tirer en le déposant au point de pénalty sur la tête de Luna Gevitz qui dévie le ballon dans le but de Phallon Tullis-Joyce, et marque ainsi son premier but en D1 Arkema. 6 minutes plus tard, la portière Rémoise réalise une grosse parade face Desire Oparanozie qui se voyait déjà marquer son 4ème but de la saison. Lancée à pleine vitesse au second poteau, la nigériane frappe avec puissance sur le centre venu à ras de terre de Louise Fleury mais Tullis-Joyce réalise un arrêt réflexe qui permet à son équipe de ne pas encaisser de deuxième but. 15 minutes avant la pause, Oparanozie manque de peu de doubler la mise après une frappe de l’extérieur du pied droit mais celle-ci est captée par la portière américaine.
Au retour des vestiaires, les Rémoises montrent un autre visage mais ne se procurent pas d’occasions dangereuses à cause de passes souvent trop imprécises, tout comme celles des Guingampaises. Le Stade de Reims obtient son premier corner à la 65ème minute seulement, ce dernier ne donne rien. 7 minutes plus tard, Faustine Robert tente sa chance du pied gauche mais n’enroule pas assez sa frappe qui fuit le cadre de T-Joyce. À la 79ème, Aissata Traoré se retrouve seule face à la gardienne Rémoise qui lui ferme l’angle de tir aux abords de la surface. La joueuse de 22 ans transmet la balle à Fleury qui frappe en direction du but vide mais elle s’envole au-dessus de la cage. Alors que Giorgia Spinelli croise trop sa tête à la 81ème minute, elle permet au Stade De Reims d’égaliser une minute avant la fin du temps réglementaire. Suite à un corner envoyé au premier poteau par Rachel Corboz, Lisa Fragoli frappe mais celle-ci arrive dans les pieds de sa co-équipière. Solène Durand, prise à contre-pied, ne peut repousser le cuire synonyme de but égalisateur qui contraint les Bretonnes au partage des points.

Guingamp poursuit sa série de 5 matchs sans défaite en y ajoutant un quatrième match nul. Quant au club rémois, il grappille une place et se retrouve 9ème du classement avant la trêve hivernale.

🏟 Stade de l’Akademi (270 spectateurs)

⚽ Luna Gevitz 14′ (EAG)

⚽ Giorgia Spinelli 89′ (SDR)

EAG XI : Durand© – Mansuy, Gevitz, Hudson, Hoarau – Tyryshkina – Robert, Palis (puis Le Mouël 64′), Ngock Yango, Fleury – Oparanozie (puis Traoré 72′).

SDR XI : Tullis-Joyce – Doucouré, Kravets, Spinelli©, Simon – Corboz, Philippe, Rapp (puis David 69′), Roux (puis Fragoli 62′), Feller, Romanenko (puis Gomes 80′).


OLYMPIQUE DE MARSEILLE 1-4 GIRONDINS DE BORDEAUX

À quatre points du premier non relégable, l’Olympique de Marseille se devait de tout faire pour obtenir un résultat et réduire l’écart de points avant la trêve. Cependant, le FC Girondins de Bordeaux qui pointe à la 3ème position, allait chercher à exploiter le manque de confiance de leur adversaire qui reste sur 6 défaites consécutives.

Touchée après un coup reçu de Caroline Pizzala (2′), Claire Lavogez a fait son retour sur le terrain et s’est faite justice en ouvrant le score pour les marines et blanches d’une frappe du droit (0-1, 7′). Événement rare à la 34ème minute de jeu ; Khadija Shaw est restée au sol après un contact. Les Marseillaises ont joué dur et ont obligé Solenne Bartnik a dégainer son carton jaune à plusieurs reprises en première période (Pizzala 2′, Gherbi 11′, Laplacette 36′).

Le deuxième but bordelais est survenu suite à une erreur de relance dont a profité Shaw. L’attaquante jamaïcaine a buté sur Blandine Joly, cependant, Ouleymata Sarr a suivi et a doublé la mise pour le FCGB (0-2, 56′). Pas accompagnée par ses défenseures sur le but, Joly n’a eu besoin de personne 9 minutes plus tard sur la tentative en sortie de dribble de Maëlle Garbino entrée en jeu à la place de Bunny Shaw 3 minutes plus tôt. Malheureusement pour elle, elle s’est vue contrainte de s’incliner une troisième fois sur la conclusion du gauche d’Ouleye Sarr, après une récupération de Viviane Asseyi (0-3, 67′). La réduction du score des Olympiennes par Maeva Salomon (1-3, 76′) a été balayée d’un revers de main par les Aquitaines : 3 minutes plus tard Bordeaux reprenait trois longueurs d’avance grâce au but d’Asseyi bien lancée par Karchouni (1-4, 79′).

La victoire des Girondines fut méritée et le score au tableau d’affichage reflète bien l’écart de niveau entre les deux formations. Les vacances des joueuses de Pedro Martinez Losa seront paisibles après ce 5ème succès consécutif, alors que les dames de Christophe Parra vont ruminer cette 7ème défaite de rang et cette position de relégable.

🏟 Stade Paul Le Cesne (207 spectateurs)

⚽ Maeva Salomon 76′ (OM)

⚽⚽⚽⚽ Claire Lavogez 7′, Ouleymata Sarr 56′ 67′, Viviane Asseyi 79′ (FCGB)

OM XI : Joly – Laplacette, Blanc, Pizzala©, Coudon – Gherbi, Sumo (puis Salomon 73′), Cardia, Caputo, Huchet (puis Palacin 46′), Zahot.

FCGB XI Bruneau – Lardez, Gilles (puis Thibaud 72′), Cascarino, Chatelin – Jaurena, Bilbault© – Sarr, Lavogez (puis Karchouni 53′), Asseyi – Shaw (puis Garbino 62′).


ASJ SOYAUX – FC FLEURY

(Match reporté au Samedi 21 Décembre à 14h30)


OLYMPIQUE LYONNAIS 2-0 DIJON FCO

Comme un air de revanche après l’exploit réalisé par le Dijon Football Côte d’Or, qui avait tenu en échec le leader lors de la rencontre aller (0-0). L’Olympique Lyonnais abordait ce match avec une détermination des grands jours pour remettre les pendules à l’heure. Mais le DFCO restait avant cette rencontre sur 7 matchs sans la moindre défaite. L’OL allait devoir fournir une grosse prestation pour parvenir cette fois-ci, à faire sauter le verrou bourguignon.

Après un début de match en faveur de l’OL, Nikita Parris a obtenu un penalty suite au tacle très maladroit de Léna Goetsch (21′). Amel Majri a pris la responsabilité de frapper le penalty, malheureusement, l’internationale française aux 55 sélections a choisi la force et a envoyé le ballon au-dessus du cadre. Plus les minutes ont passé plus les joueuses de Jean-Luc Vasseur se sont rapprochées de l’ouverture du score. Le une-deux côté droit entre Bronze et Cascarino a donné lieu au centre de l’Anglaise pour la tête d’Hegerberg, qui a manqué de peu d’être reprise par Majri qui s’était jetée au second poteau (28′). Mylène Chavas qui gardait le but Dijonnais à la place de l’habituelle Émmeline Mainguy héroïque au match aller, s’est bien couchée sur la tête de Wendie Renard à la 41ème.

Lyon a poussé sans relâche. Parris dos au but s’est retournée et a pris l’initiative de tirer de loin : Chavas du bout des gants a effleuré le ballon juste ce qu’il fallait pour que ce dernier aille heurter la barre transversale (56′). Vasseur a lancé Le Sommer, de retour après un mois d’absence, à la place de Kumagai juste avant l’heure de jeu pour tenter de faire évoluer le score (59′). Chavas a enchaîné les arrêts ; sur la tête de Bronze puis sur le tir de Majri entre autres (71′).

La libération pour les fenottes est, comme souvent lorsque la situation est difficile, venue de Wendie Renard. Sur le corner botté par Dzsenifer Marozsán, WR3 est montée très haute et a propulsé le cuire sur l’intérieur du poteau de Chavas avant de franchir la ligne de but. En toute fin de match, van de Sanden a doublé la mise suite au petit ballon glissé par Amandine Henry (2-0, 93′).

Grâce à sa capitaine, l’OL s’est évité de justesse une seconde déconvenue contre le DFCO de Yannick Chandioux qui a failli tenir tête une seconde fois aux championnes de France.

🏟 Groupama Training Center

⚽⚽ Wendie Renard 75′, Shanice van de Sanden 93′ (OL)

OL XI : Bouhaddi – Bronze, Mbock, Renard©, Greenwood – Marozsán, Kumagai (puis Le Sommer 59′), Majri – Cascarino (puis van de Sanden 68′), Hegerberg, Parris (puis Henry 68′).

DFCO XI : Chavas – Goetsch, Trévisan, Cuynet, Awona – Nakkach – Lavaud, Barbance (puis Stephen 57′), Bussaglia©, Bonet (puis Solanet 73′) – Bouillot (puis Barrier 80′).


FC METZ 0-3 MONTPELLIER HSC

Lors de cette 12ème journée de D1 Arkema, le dernier du championnat, Metz, recevait les quatrièmes, Montpellier. Le MHSC, sortant d’un nul satisfaisant le week-end dernier contre le Paris Saint-Germain, se déplaçait cette fois-ci en Moselle pour affronter le FC Metz qui ne comptait qu’un seul point après 11 rencontres. Distancées par tout le monde, les Messines se devaient de finir 2019 sur une note positive afin de se donner un peu d’espoir.

Il est 14h45 quand Stéphanie Di Benedetto, l’arbitre de la rencontre, donne le coup d’envoi au Stade Dezavelle. Dans le premier quart d’heure de jeu, Clarisse Le Bihan, reçoit le ballon au second poteau, frappe du pied gauche mais Justine Lerond repousse la balle dans les pieds de Nérilia Mondésir. La Haïtienne pousse le cuire au fond du filet, mais elle se voit refuser son but car Le Bihan était hors-jeu au début de l’action. C’est avec peu d’occasions que les 45 premières minutes se déroulent sans que les deux équipes parviennent à se départager, rentrant aux vestiaires sur le score de 0 à 0. Il faudra attendre la 67ème minute pour voir les Montpelliéraines ouvrir le score. Après un corner frappé par Sandie Toletti, Anouk Dekker place sa tête au premier poteau, imparable pour Justine Lerond qui ne peut repousser le cuire. Il n’en fallait pas plus pour libérer les Héraultaises qui doublent le score seulement 2 minutes plus tard. Marie-Charlotte Léger, entrée à l’heure de jeu à la place de Mondésir, transmet le ballon en profondeur dans la surface pour Sarah Puntigam. L’Autrichienne ajuste la gardienne messine et inscrit son troisième but de la saison (0-2, 69’). Clarisse Le Bihan s’offre un beau cadeau d’anniversaire en marquant à 40 mètres des cages de Lerond (85’). Suite à une très mauvaise relance de la portière du FC Metz, qui retombe directement dans les pieds de la Bretonne, cette dernière tente sa chance de loin voyant que le but est vide. Un geste qui lui permet de marquer son troisième but depuis le début du championnat et de retrouver un peu de confiance après avoir été remplaçante lors du match contre le Paris Saint-Germain.

Montpellier, compte désormais 24 points et se positionne en 4ème position derrière Bordeaux qui compte trois points de plus. Metz pour qui rien ne va, enchaine sur une 9ème défaite consécutive et prend de plus en plus la direction de la D2.

🏟 Stade Dezavelle (160 spectateurs)

⚽⚽⚽ Anouk Dekker 67′, Sarah Puntigam 69′, Clarisse Le Bihan 85′ (MHSC)

FCM XI : Lerond – Belkhiter (puis Sarpong 83′), Godart© (puis Rigaud 72′), Pasquereau, Kaya – Fercocq – Gordon, Bigot, Gavory, Rougemont – Delabre (puis Vasconcelos 90+2′).

MHSC XI : Perrault – Torrent©, Dekker (puis Lakrar 79′), De Almeida, Puntigam (puis Banusic 80′) – Toletti, Landeka – Mondésir (puis Léger 60′), Le Bihan, Karchaoui – Petermann.


PARIS FC 0-3 PARIS SG

Sorti vainqueur 2-3, du derby fou contre Fleury le week-end dernier, le Paris FC allait devoir élever encore un peu plus son niveau pour obtenir un résultat satisfaisant contre le Paris Saint-Germain. Après avoir été tenu en échec contre Montpellier un partout à domicile, le PSG était mis sous pression au classement par Bordeaux vainqueur de Marseille la veille.

Suite à 5 premières minutes où le PSG a mis la pression leurs adversaires, le Paris FC a enfin pu se créer un premier tir sans difficulté pour Endler (7′). Un mauvais renvoi de Julie Soyer plein axe, a permis à Kadidiatou Diani de reprendre instantanément de volée. Sa tentative a flirté avec le poteau d’Honegger (12′). La percussion de Diani à la 20ème minute de jeu a donné lieu à un centre dangereux repris par Lawrence au second poteau, mais le ballon a terminé sa course dans le petit filet. Diani a persévéré. L’ailière passée par les deux clubs, a mystifié Thiney et Benoit avec deux feintes avant de centrer au sol cette fois-ci pour Katoto qui a repris d’une somptueuse Madjer (0-1, 25′). Le but a été malheureusement accompagné d’une mauvaise nouvelle, à savoir la sortie sur blessure de Paulina Dudek touchée à la cuisse. La Polonaise a été remplacée par Alana Cook. Sur un nouveau service de Diani, Katoto s’est retrouvée en face à face avec Honegger mais le duel a été remporté par la portière du Paris FC (33′).

À la pause, Olivier Echouafni a été contraint à un deuxième changement : blessée, Christiane Endler a dû laisser sa place à Katarzyna Kiedrzynek. 50 secondes après la reprise, Diani toujours, a servi Léa Khelifi au point de penalty. La recrue parisienne a profité des largesses défensives des joueuses de Sandrine Soubeyrand pour se retourner, enrouler, et inscrire son tout premier but sous ses nouvelles couleurs (0-2, 46′). De l’autre côté du terrain, Kiedrzynek a été mise à contribution par Coumba Sow mais la gardienne polonaise a sortie la claquette qu’il fallait (70′). Quatre minutes plus tard, Ashley Lawrence a beaucoup de réussite sur son centre qui a fini au fond du filet (0-3, 74′). Après une dernière occasion pour le PSG dans les pieds de Perle Morroni, les visiteuses l’emportent sur le score de 0-3.

La victoire méritée du PSG lui a permis de conserver sa 2ème place, et de garder de minces espoirs de titre.

🏟 Stade Charléty (2 174 spectateurs)

⚽⚽⚽ Marie-Antoinette Katoto 25′, Léa Khelifi 46′, Ashley Lawrence 74′ (PSG)

PFC XI : Honegger – Savin (puis Greboval 88′), Butel, Müller-Prießen, Soyer – Vaysse, Thiney©, Benoit (puis Sow 62′) – Catala (puis Aigbogun 68′), Matéo, Bourdieu.

PSG XI : Endler (puis Kiedrzynek 46′) – Morroni, Paredes©, Dudek (puis Cook 29′), Périsset – Formiga, Khelifi (puis Huitema 90′), Geyoro – Lawrence, Diani, Katoto.

16 décembre 2019

D1 Arkema : 12ème journée

C’est la trêve ! Quelles équipes ont le plus mérité leur repos ? Place aux derniers résultats et au bilan.
4 novembre 2019

Équipe de France : 3 joueuses ont quitté Clairefontaine

Ce lundi 4 novembre, 23 Bleues avaient rendez-vous à Clairefontaine pour le compte du 3e rassemblement de la saison. Un rassemblement qui a malheureusement pris fin […]
22 août 2019

Équipe de France : De très grosses surprises dans la première liste de la saison !

Corinne Diacre a dévoilé les noms des 23 joueuses qui vont débuter cette nouvelle saison internationale.
8 juin 2019

Le PSG signe la révélation de la saison !

À seulement 20 ans, elle a battu tous les records en D1 Féminine cette saison. Une campagne impressionnante qui a attiré l’œil du club parisien. La […]