À l’issue de deux rencontres 100% européennes, les 2 derniers tickets pour les Jeux Olympiques ont été distribués.

ITALIE 0-1 PAYS-BAS

Les championnes d’Europe en titre étaient bien rentrées dans leur match et se procuraient les premières occasions de la rencontre : des offensives imprécises à l’image des centres de Lieke Martens (2′) et Shanice van de Sanden (3′, 11′). L’Italie maintenait son pressing très haut et devenait dangereuse pour les Pays-Bas, notamment avec Alia Guagni qui récupérait un ballon très haut avant de frapper au-dessus (7′).
Le match s’équilibrait de plus en plus entre des Néerlandaises désireuses de construire le jeu et des Italiennes solides défensivement et efficaces en contre. Valentina Bergamaschi se créait deux occasions aux 12ème et 28ème minutes de jeu, parfaitement négociées par la portière Oranje, Sari van Veenendaal.
L’Italie prête à les faire déjouer, les Pays-Bas n’arrivaient pas à frapper au but, comme ce fut le cas pour Daniëlle van de Donk (28′), van de Sanden et Viviane Miedema – stoppées net par Elena Linari et Guagni. Face à des championnes d’Europe inefficaces, l’Italie insistait par le biais de Valentina Giacinti mais van Veenendaal restait impériale (29′). Miedema répondait par une frappe trop molle après avoir éliminé son vis-à-vis par une feinte.
C’était bien l’Italie qui se créeait la plus belle opportunité de cette période lorsque Bergamaschi passait à Giacinti qui croisait trop son tir (36′). Après un une-deux avec Desiree van Lunteren, Van de Sanden manquait encore un centre, coupé par Laura Giuliani (38′). A la 42ème minute, Sherida Spitse et les Pays-Bas avaient une chance supplémantaire d’ouvrir le score mais la milieu néerlandaise manquait son coup-franc. Les équipes rejoignaient le vestiaire sur un score de parité.

Sarina Wiegman a-t-elle transcendé son équipe ? En tout cas, la seconde période était acquise aux Néerlandaises. Dès la 50ème minute, une marée orange déferlait sur le but italien. Miedema manquait de peu l’ouverture du score (50′ 52′), tandis que Jackie Groenen éliminait Linari d’un crochet mais butait sur Sara Gama.
Quelques minutes avant sa sortie, van de Sanden rentrait dans l’axe pour frapper mais sa tentative manquait de puissance (54′). Les Oranje devenaient de plus en plus dangereuses, guidées par Van de Donk qui touchait la barre transversale (58′) puis par les coup-francs rédoutables de Spitse. Coups de pied arrêtés létaux puisque Spitse allait s’offrir 2 passes décisives : une première pour Miedema (70′) et une seconde pour Stefanie van der Gragt dix minutes plus tard. Elles-deux qui marquaient de la tête. Dans un dernier élan, Daniella Sabatino échouait face à van Veenendaal.
Les Italiennes avaient craqué et les Néerlandaises décrochaient leur premier billet olympique. Mais ce sera surtout la première fois que les Pays-Bas disputeront une demi-finale de Coupe du Monde !

🏟️ Stade du Hainaut (Valenciennes) : 22 600 spectateurs

⚽️⚽️ Vivianne Miedema 70′, Stefanie van der Gragt 80′ (Pays-Bas)

Italie XI : Giuliani – Bartoli (puis Boattin 46′), Linari, Gama © , Guagni – Cernoia, Giugliano, Galli, Bergamaschi (puis Serturini 75′)- Bonansea (puis Sabatino 55′), Giacinti.
Pays-Bas XI : van Veenendaal © – van Dongen, Bloodworth, van der Gragt (puis Dekker 87′), van Lunteren – Spitse, van de Donk, Groenen – Martens, Miedema (puis Roord 87′), van de Sanden (puis Beerensteyn 56′).


ALLEMAGNE 1-2 SUÈDE

L’Allemagne prenait le contrôle du premier quart d’heure et Hedvig Lindahl devait déjà arrêter une tête d’Alexandra Popp (4′). La minute suivante, Nilla Fischer commettait une faute sur Dallmann à quelques centimètres de la surface de réparation. Un coup de pied que Lina Magull n’a pas su convertir en but.
Les Suédoises réagissaient à la 12ème minute lorsque Sofia Jakobsson manquait de peu son face-à-face avec Almuth Schult. Le corner suivant, Magdalena Eriksson s’imposait dans les airs mais sa tête passait au-dessus. La finition clinique des Allemandes n’aura pas fait de cadeaux aux bleues et jaunes et Sara Däbritz qui slalommait dans la défense offrait une superbe passe à Magull qui concluait l’action d’un belle reprise de volée (16′).
Un avantage de courte durée pour la Frauen Nationalmannschaft puisque Jakobsson égalisait d’un tir croisé après une longue passe remarquable de Linda Sembrant, à la 22ème minute. Schult, dernière gardienne invaincue, encaissait son tout premier but dans la compétition. Depuis, la Suède prenait l’ascendant de la rencontre et Stina Blackstenius n’était pas loin de donner l’avantage aux Scandinaves (36′). La défense allemande était peu sereine et a failli concéder un but après un gros cafouillage dans la surface de réparation (45′).

La Suède débutait la deuxième période de la meilleure des manières en marquant tout de suite. Stina Blackstenius pour son 2ème but du tournoi remplissait parfaitement son rôle de renard des surfaces (48′). Dix minutes plus tard, après une sortie hésitante de Lindahl, Caroline Seger empêchait Dzsenifer Marozsán de frapper dans le but vide. A la 71ème minute, Blackstenius filait au but mais glissait avant d’armer son tir. Quelques minutes plus tard, Jakobsson se débarassait de sa défenseure avec une feinte avant d’échouer face à Schult. Les Allemandes, championnes olympiques en titre savaient la nécessité d’égaliser pour participer aux JO de 2020. Les offensives se multipliaient, mais Lena Oberdorf (87′) manquait le cadre de peu. Les Suédoises résistaient et Lindahl s’imposait sur sa ligne (91′). Une dernière occasion allemande signée Marina Hegering, juste au-dessus.

Cette élimination allemande sonne comme un coup de tonnerre pour l’une des sélections prétendantes au trophée. Une victoire historique pour la Suède, 24 ans après son dernier succès face à l’Allemagne. Les championnes olympiques ne pourront pas défendre leur titre à Tokyo. Une vraie désillusion pour la Frauen Nationalmannschaft.

🏟️ Roazhon Park (Rennes) : 25 301 spectateurs

⚽️ Lina Magull 16′ (Allemagne)
⚽️ Sofia Jakobsson 22′ (Suède)
⚽️ Stina Blackstenius 48′ (Suède)

Allemagne XI : Schult – Simon (puis Maier 43′), Hegering, Doorsoun, Gwinn – Magull, Dallmann (puis Marozsán 46′), Däbritz – Schüller (puis Oberdorf 69′), Popp ©, Huth.
Suède XI : Lindahl – Eriksson, Sembrant, Fischer (puis Ilestedt 66′), Glas – Seger ©, Asllani, Rubensson – Rolfö (puis Hurtig 90+5′), Blackstenius, Jakobsson.

29 juin 2019

Coupe du Monde, quarts de finale : l’Allemagne OUT !

À l’issue de deux rencontres 100% européennes, les 2 derniers tickets pour les Jeux Olympiques ont été distribués.
14 juin 2019

Coupe Du Monde, Groupe C : Une Remontada et un passage à tabac

Le choc offensif entre l’Australie et le Brésil a tenu toutes ses promesses, alors que l’Italie a bonifié son bon résultat sur le premier match. AUSTRALIE […]
9 juin 2019

Coupe Du Monde, Groupe C : L’Italie crée la sensation, le Brésil sans pression.

Le Groupe C, un groupe compliqué à pronostiquer…
24 mars 2019

Affluence record attendue en Italie

Ce dimanche 24 mars 2019 devrait être une date historique pour le football féminin italien puisque le match entre la Juventus et la Fiorentina sera à […]