Ça y est les huitièmes de finales ont débuté hier !

ALLEMAGNE 3-0 NIGÉRIA

L’Allemagne qualifiée dès le deuxième match des poules a eu le temps de préparer son huitième de finale, alors qu’en face les Nigérianes ont débarqué à Grenoble en ayant appris qu’elles disputeraient la phase à élimination directe moins de 48 heures avant le coup d’envoi de la rencontre. Un match particulier pour Onome Ebi qui a disputé le 14ème match de Coupe Du Monde de sa carrière en 5 éditions. Un total qui fait d’elle la joueuse africaine ayant joué le plus de match de Coupe Du Monde depuis la création de la compétition en 1991.

Les imprécisions techniques du début de match des allemandes ont volé en éclat après l’ouverture du score d’Alexandra Popp qui, en bonne capitaine, a su mettre ses partenaires sur les bons rails grâce à une tête sur corner (20′). À cet instant, Popp a marqué son 100ème but avec la Nationalmannschaft. Quelques secondes après l’ouverture du score, l’Allemagne a bénéficié d’un penalty. La faute de Nwabuoku sur Magull a rappelé celle d’Ingrid Engen sur Marion Torrent lors de France-Norvège. Sara Däbritz n’a pas manqué sa chance d’inscrire son troisième but dans ce mondial (27′). Le Nigéria n’a eu d’opportunités que sur coups de pieds arrêtés uniquement en première mi-temps. Ce qui ne fut pas le cas en seconde, puisque dès la 50ème minute Ajibade, l’entrante, a créé un réel frisson dans la défense allemande après une bonne percussion côté gauche et un centre à ras de terre trop fuyant pour qu’Oparanozie puisse le reprendre. La pression Nigériane sur le but de Schult n’a été que momentanée. La maîtrise des allemandes a repris rapidement le dessus. Une gestion de match parfaite de la part des joueuses de Martina Voss-Tecklenburg qui les a conduit à inscrire le but du 3-0 synonyme de qualification à la 82ème minute. Ayinde a manqué sa passe en retrait, Schüller en a profité pour ajuster Nnadozie. Son 9ème but en 16 sélections, mais son tout 1er en Coupe Du Monde. Avec beaucoup de maîtrise, les allemandes se sont imposées 3-0. Ce nouveau clean-sheet confirme le statut de meilleure défense de la compétition de la Mannschaft puisqu’elle n’a toujours pas concédé le moindre but jusqu’à maintenant (0 but encaissé en 4 matchs). Les Nigérianes un peu trop orphelines d’Oshoala touchée aux ischio-jambiers, d’Ebere et de Chikwelu toutes deux suspendues, n’a pas pu répondre au défi technique imposé par l’Allemagne. Néanmoins, elles quittent le mondial en ayant atteint l’objectif imposé par leur fédération à savoir, sortir des poules. Une semaine de repos à venir pour les Allemandes avant leur quart de finale qui les opposera au vainqueur de Suède – Canada.

🏟️ Stade des Alpes (Grenoble) : 17 988 spectateurs

⚽️⚽️⚽️ Alexandra Popp 20′, Sara Däbritz 27′, Lea Schüller 82′ (Allemagne)

Allemagne XI : Schult – Schweers (puis Simon 46′), Hegering, Doorsoun, Gwinn – Däbritz, Magull (puis Oberdorf 69′), Leupolz (puis Bühl 46′), Huth – Popp©, Schüller.
Nigéria XI : Nnadozie – Ohale, Nwabuoku (puis Ajibade 46′), Ebi, Okeke – Kanu (puis Ogebe 84′), Okobi, Ayinde, Ordega – Oparanozie©, Ihezuo (puis Uchendu 75′).


NORVÈGE 1-1 AUSTRALIE

Certainement l’affiche la plus indécise de ces huitièmes de finale sur le papier. La Norvège et l’Australie ont toutes les deux fini 2ème de la poule derrière la France et l’Italie respectivement, avec 6 points chacune et une différence buts identique de +3. Bien heureux celui qui aurait pu deviner le scénario de la rencontre avant son commencement.

Le match a été lancé sur les chapeaux de roues par les Australiennes qui d’entrée se sont procurées deux grosses occasions. Dans la première minute, Samantha Kerr a manqué le cadre de peu après un joli dribble. Ensuite c’est Hayley Raso qui a apporté le danger en rentrant intérieur depuis son aile droite. Mais la joueuse des Portland Thorns a buté sur Hjelmseth (5′). La menace Kerr a plané sur la défense norvégienne tout le match. Une menace qui a forcé Mjelde à remporter un 1 contre 1 décisif contre la sereal-buteuse auteure de 28 buts sur les 29 derniers matchs internationaux (31′). Sur l’action qui a suivi, Herlovsen a profité d’un très bon ballon de Sævik côté droit pour aller tromper Williams. Le scénario de la première mi-temps aurait pu basculer à la 42ème minute lorsque Thorisdottir a touché le ballon du bras sur un mauvais réflexe. Après l’appel de la VAR, l’arbitre de la rencontre a changé sa décision en n’accordant pas de penalty, jugeant que le ballon ait été un peu plus touché par l’épaule de la norvégienne que par son bras. L’Australie a poussé au retour des vestiaires, Ford a même eu l’opportunité d’égaliser sur le centre au deuxième poteau de Logarzo (50′). Après plusieurs minutes à pousser, l’égalisation australienne est survenue à la 83ème minute. Kellond-Knight a surpris tout le monde en tirant son corner rentrant et en parvenant à marquer sur ce dernier sans que personne ne touche le ballon. Graham Hansen a enroulé un ballon à la 93ème, ce dernier a frappé le poteau de plein fouet avant de flirter avec la ligne de but et enfin, de ressortir. Résultats des courses, nous avons eu droit aux premières prolongations de ce mondial. La main ferme de Williams a répondu à la tentative de Graham Hansen (99′). L’Australie s’est retrouvée réduite à 10 après que Kennedy ait accroché Utland en position de dernière défenseure alors que le ballon semblait trop long pour l’attaquante norvégienne (105′). La barre est venue sauver les Matildas dans le temps additionnel de la première mi-temps de la prolongation alors que Bøe Risa avait vu Williams un peu avancée. C’est aux tirs au but que s’est faite la décision avec une victoire 4-1 des norvégiennes sur la séance après que Sam Kerr et Emily Gielnik aient manqué leur tir. Le penalty victorieux transformé par Ingrid Syrstad Engen a mis un terme au plus beau match de ce mondial.

🏟️ Allianz Riviera (Nice) : 12 229 spectateurs

⚽️ Isabell Herlovsen 31′ (Norvège)
⚽️ Elise Kellond-Knight 83′ (Australie)

Norvège XI : Hjelmseth – Minde, Thorisdottir, Mjelde©, Moe Wold (puis Skinnes Hansen 102′) – Reiten, Engen, Bøe Risa, Sævik (puis Maanum 72′) – Graham Hansen, Herlovsen (puis Utland 77′).
Australie XI : Williams – Kellond-Knight (puis Polkinghorn 94′), Kennedy, Catley, Carpenter – Yallop, van Egmond (puis Roestbakken 116′), Logarzo – Ford, Kerr©, Raso (puis Gielnik 74′).

23 juin 2019

Coupe Du Monde, Huitièmes de finale : On a eu le droit au plus beau match de cette Coupe Du Monde !

Ça y est les huitièmes de finales ont débuté hier ! ALLEMAGNE 3-0 NIGÉRIA L’Allemagne qualifiée dès le deuxième match des poules a eu le temps […]
14 juin 2019

Coupe Du Monde, Groupe C : Une Remontada et un passage à tabac

Le choc offensif entre l’Australie et le Brésil a tenu toutes ses promesses, alors que l’Italie a bonifié son bon résultat sur le premier match. AUSTRALIE […]
9 juin 2019

Coupe Du Monde, Groupe C : L’Italie crée la sensation, le Brésil sans pression.

Le Groupe C, un groupe compliqué à pronostiquer…
6 octobre 2018

France Australie : 5ème cleansheet consécutif