L’attaquante triple meilleure buteuse de NWSL en titre (18 buts cette saison régulière) ne retournera pas en Australie pour découvrir l’Europe. 3 clubs sont en tête de liste, dont le Paris Saint-Germain et l’Olympique Lyonnais, sextuple champion d’Europe.

Sam Kerr souhaitait jouer en Europe dès l’an passé mais décidait de rester au Perth Glory FC en échange d’un salaire de plus de 300 000 $ pour représenter la W-League et aussi pour préparer la Coupe du Monde 2019.

Mais pas cette année, Sam Kerr est bien décidée à conquérir l’Europe ! La meilleure buteuse de l’histoire de la NWSL et de la W-League, meilleure buteuse de NWSL en 2017, 2018 et 2019, meilleure buteuse de W-League en 2017-18 et 2018-19 et footballeuse ESPN de l’année en 2018 et 2019 est très attendue en Europe.

Samantha Kerr / Chicago Red Stars, National Women’s Soccer League

Parmi les clubs intéressés, Chelsea, le PSG et l’Olympique Lyonnais sont les favoris.

Chelsea FC Women : un contrat explosif

Le FC Barcelone et Chelsea s’étaient déjà positionnés sur la superstar dès l’année dernière. L’attaquante confiait sa préférence pour le club anglais.

Je me suis davantage penchée sur Chelsea, je me suis basée sur ce qui me conviendrait le mieux.

Samantha Kerr / Fairfax Media

Les Blues lui avaient proposé un contrat d’un million de livres sterling sur deux ans. Une offre qui n’a pas aboutie.

Néanmoins, la FA Women’s Super League est l’un des championnats les plus compétitifs au monde et les ambitions de Chelsea pourraient tout à fait convenir à Sam Kerr. Raison supplémentaire, Chelsea est sponsorisé par Nike.

Nike, qui est le principal sponsor de Sam Kerr a crée une marque de vêtements à son effigie mais aussi des crampons qu’elle porte seulement avec Cristiano Ronaldo et Kylian Mbappé. L’égérie Nike possède une valeur marketing qui s’élève à plus d’1 million de dollars australiens de contrats en 2019 – soit supérieure à celle du basketteur Ben Simmons. Plus qu’une joueuse, c’est un enjeu commercial. Et à ce jeu-là, le PSG est très fort.

Nike / YouTube

Paris Saint-Germain : un atout commercial et des défis alléchants

Intéressé depuis 2017, le Paris Saint-Germain possède de nombreux atouts pour attirer Kerr. D’abord le sponsor Nike et de notables opérations de communication à envisager. Ensuite, des enjeux et des défis de taille : battre l’Olympique Lyonnais, remporter le championnat de France et pourquoi pas soulever l’UEFA Women’s Champions League.

Celle qui a affirmé et confirmé son statut indiscutable en W-League et en NWSL aurait toutes les cartes en main pour marquer de son empreinte l’Europe sous un maillot du PSG.

Olympique Lyonnais : à l’aube d’une expansion aux Etats-Unis

Joueuse la plus en vue de la NWSL depuis 3 ans, Sam Kerr suscite évidemment l’intérêt de l’Olympique Lyonnais – meilleur club du monde. Mais avec Ada Hegerberg, l’OL a-t-il vraiment besoin de l’Australienne ? Oui. La joueuse phare des Chicago Red Stars dont le contrat se termine en fin de saison serait un atout indéniable pour Jean-Michel Aulas qui souhaite créer une franchise aux Etats-Unis. Sam Kerr pourrait-elle en être le point de départ ? Avec en prime un salaire faramineux et peut-être un triplé Championnat Coupe Ligue des Champions ?

Beaucoup d’incertitudes planent sur la destination de l’attaquante mais son transfert sera sans doute l’un des plus haletants de l’histoire du football féminin.

Samantha Kerr / Westfield Matildas
18 octobre 2019

Samantha Kerr va rejoindre l’Europe : le PSG et l’OL parmi les favoris

L’attaquante triple meilleure buteuse de NWSL en titre (18 buts cette saison régulière) ne retournera pas en Australie pour découvrir l’Europe. 3 clubs sont en tête […]
15 octobre 2019

Pris au dépourvu, l’Atlético de Madrid a nommé un nouvel entraîneur

Si au plus haut niveau, il est plus commun de voir des coachs être limogés par manque de résultats, côté féminin la tendance est de voir […]
5 octobre 2019

Championnat brésilien : Elles leurs infligent un cinglant 56-0 !

Un score venu d’ailleurs !
1 octobre 2019

Manchester United-Liverpool : les supporters sont-ils allés trop loin dans la rivalité ?

À l’heure où les agissements des supporters sont pointés du doigt, le football féminin ne fait pas exception. La Fédération Anglaise de Football (FA) a été […]