Assurer la première place était l’objectif, c’est chose faite. Mais on fermera les yeux sur la manière…

L’image contient peut-être : 21 personnes, personnes souriantes, texte

La composition de départ de l’équipe de France faisait apparaître 4 changements par rapport au onze qui a débuté contre la Norvège. Ainsi, Eve Périsset, Charlotte Bilbault et Viviane Asseyi ont connu leur première titularisation en Coupe Du Monde alors que Delphine Cascarino apparaissait pour la deuxième fois dans l’équipe type des Bleues après y avoir figuré lors du match d’ouverture, contre la Corée du Sud. En face, une seule modification dans le onze Nigérian avec Ayinde préférée à Uchendu.

Les tentatives françaises lors de la première période sont trop timides. La reprise de volée d’Amandine Henry sur le corner de Thiney n’attrape pas le cadre (17′). Il en est de même de la Madjer tentée par Gauvin suite au bon dribble de Cascarino (41′). Si l’attaque reste stérile, la charnière centrale de l’équipe de France se démarque en contenant à merveille les tentatives de contres des Nigérianes. Renard intervient rapidement sur Oshoala en ne lui laissant pas le temps de s’emmener le ballon (6′), Mbock contrôle bien les courses d’Oshoala et remporte ses duels face à la Barcelonaise (20′). Les joueuses de cette équipe de France n’ont pas pour habitude d’abuser du jeu-long, mais lorsqu’elles y ont recours, c’est souvent bien réalisé. En effet, les deux passes longues distances de Wendie Renard trouvent leur cible (Cascarino 19′, 59′) et amènent deux occasions dangereuses pour la France. La seconde se solde par un échec dû au manque d’application de Gaëtane Thiney au moment de conclure seule niveau du point de penalty. À l’heure de jeu le nombre de tir cadré par l’équipe de France est toujours à zéro. Sentant son groupe en manque de solution face au bloc bas proposé par les Super Falcons, Corinne Diacre lance Eugénie Le Sommer et Kadidiatou Diani aux places de Delphine Cascarino et Valérie Gauvin (62′). Trois minutes plus tard, Majri cadre le premier tir des Bleues de la partie, mais Nnadozie bloque sans difficulté. Thiney manque une nouvelle occasion de but à la 66ème sur l’excellent centre d’une Viviane Asseyi irréprochable pour sa toute première en Coupe Du Monde. Dix minutes plus tard, Asseyi toujours, obtient un penalty indiscutable. Ebere intervient sur la Bordelaise sans toucher le ballon, la VAR intervient et Melissa Borjas désigne le point de penalty. Renard, habituelle tireuse à l’OL, s’élance et voit le cuire frapper le poteau et filer en sortie de but. La joie des championnes d’Afrique réduites à 10 est de courte durée, la VAR intervient et ordonne que le penalty soit retiré car Nnadozie la portière nigériane âgée de 18 ans n’avait pas son pied exactement sur la ligne au moment de la frappe. Un règlement complètement absurde mais appliqué à la lettre par les arbitres de la VAR et l’arbitre centrale…

L’image contient peut-être : texte
L’absurdité de ce règlement en image.

Courageuse, Wendie Renard se re-saisit du ballon, change de côté et marque l’unique but des Bleues du soir (78′). Le Nigéria repart de Rennes en ne savant pas si cette aventure Coupe Du Monde 2019 aura une suite. Avec 3 points les joueuses de Thomas Dennerby ne sont pas certaines d’accéder au tour suivant. Seuls les 4 meilleurs troisièmes des poules se qualifieront pour les huitièmes de finale. Une qualification qui aurait été actée en cas de match nul, et donc de 4ème point.

Sans briller sur ce dernier match, l’équipe de France se qualifie en réalisant un parcours sans faute sur cette phase de poule. Il ne lui reste plus qu’à observer attentivement les prochaines rencontres en attendant de connaître leur futur adversaire.

18 juin 2019

Nigéria 0-1 France : 3 sur 3 place aux huitièmes de finale

Assurer la première place était l’objectif, c’est chose faite. Mais on fermera les yeux sur la manière…
17 juin 2019

Coupe Du Monde, Groupe B : L’Espagne va disputer la première phase à élimination directe de son histoire !

Le sprint final de ces phases de poules à été lancé par le groupe B en fin d’après-midi. Si l’Allemagne avait déjà validé son billet lors […]
16 juin 2019

Coupe Du Monde, Groupe F : Sans surprise, les cadors se qualifient.

Deuxième victoire de rang pour la Suède et les États-Unis, qui valident logiquement leurs billets pour les huitièmes de finale avant de s’affronter.
15 juin 2019

Un ancien du Paris Saint-Germain à la tête de l’OL féminin !

Deux jours après l’annonce du départ de Reynald Pedros, l’Olympique Lyonnais aurait déjà trouvé son nouvel entraîneur.