13ème chapitre de cette D1 Féminine plus passionnante que jamais ! Une 13ème journée marquée par la première victoire de Rodez.

LOSC Lille 0-1 Rodez AF

Les visiteuses, alors lanterne rouge, ont surpris Lille à l’extérieur pour décrocher leur première victoire de la saison. L’entame de match est plutôt équilibrée avec des occasions de part et d’autre. Marine Dafeur oblige Déborah Garcia à sortir avec les poings (8’) quand Clara Noiran rate de peu le cadre (10’). La première grosse occasion est pour Rodez à la 21ème minute de jeu avec un face à face remporté par la portière lilloise Elisa Launay face à Flavie Lemaitre. La minute suivante, Lille répond par un tir lointain de la jeune Maïté Boucly, auteure de son premier but en D1 lors de la précédente journée, sans inquiéter Garcia. Rodez pousse et à la 37ème minute, Lemaitre frôle l’ouverture du score encore en échec face à Launay auteure d’une superbe parade. Score vierge à la mi-temps. Les Rafettes relancent la machine d’entrée et Launay est encore en réussite, sur une frappe de Clara Noiran à la 46ème minute. Le LOSC, sans réussite, voit Ouleymata Sarr entrer en jeu à la 65ème minute. Mais Kim Cazeau seule au second poteau ouvre le score seulement 8 minutes après son entrée en jeu, sur un centre de Laurie Saulnier (70′). Les Dogues n’ont que trop peu de répondant pour revenir au tableau d’affichage malgré le retour de leur attaquante phare. Score final 0-1, Rodez lance enfin sa saison en D1 Féminine !

 

🏟 Domaine de Luchin

⚽ Kimberley Cazeau 70′ (RAF)

LOSC XI : Launay – Mansuy, Chapeh Yimga, Coutereels©️ – Dafeur, Saïdi (puis Bultel 73′), Bauduin (puis Sarr 66′), Lernon, Boussaha, Boucly – Tolmais (puis Demeyere 85′)

RAF XI : D.Garcia ; Banuta, Ginestet©️, Guellati, Austry, Chalabi, Saunier, Bonet, Cance, Noiran (puis Cazeau 62′), Lemaitre

 

GIRONDINS DE BORDEAUX 2-2 MONTPELLIER HSC

Au coup d’envoi de cette rencontre, 3 points seulement séparaient le Montpellier Hérault Sport Club du FC Girondins de Bordeaux. Le MHSC arrivaient en Gironde avec de la confiance générée par 4 victoires consécutives. Le chiffre 4 que l’on retrouve également du côté Bordelais lors de leur victoire 1-4 à Rodez (12ème journée).

Le FCGB a été le premier à se mettre en action en ouvrant le score après 11 minutes. Le centre au cordeau de Karchouni repris dans les 6 mètres par Asseyi du genou a fait mouche. De bon augure pour les Bordelaises qui ont toujours pris les trois points cette saison après avoir ouvert le score (4 fois sur 4). Si la possession de la balle était essentiellement Montpelliéraine, les incisions ont été bordelaises. Menées par Viviane Asseyi, Bordeaux a doublé rapidement sur un tir en pivot de l’Internationale française aux 25 sélections. Son 5ème but en 2 matchs #OnFire. Le MHSC a éprouvé les pires difficultés à trouver de la verticalité dans son jeu lors du premier acte. Jeu court imprécis (pas aidé par l’état déplorable de la pelouse) et jeu long souvent beaucoup trop long… Et pourtant ; à la 39ème minute, Janice Cayman a été lancée dans la profondeur côté droit. Après avoir jeté un coup d’œil dans la surface, la belge a voulu centrer mais son centre initialement prévu pour Jakobsson s’est transformé en tir et a lobé Romane Bruneau surprise par la trajectoire. Un but chanceux qui a tout de même permis aux filles de Jean-Louis Saez de reprendre espoir avant la mi-temps.
L’égalisation montpelliéraine est arrivée à la 65ème sur un coup franc lointain de Puntigam repris par personne mais cadré. Bruneau est une nouvelle fois battue.
Une fin de rencontre haletante nous a été proposée par les deux formations qui successivement se sont créés des occasions. Montpellier peut remercier sa gardienne auteure d’arrêts dans les instants décisifs du match (face à face remporté contre Lavogez 74′, un autre contre Asseyi 80′, et une parade sur la tête d’Asseyi 82′). De l’autre côté, Sakina Karchaoui s’est vue refuser le but de la victoire pour d’une position de hors-jeu survenue au terme d’un beau mouvement collectif (78′). Score de parité au tableau d’affichage, un match où l’on va retenir la volonté mise par les deux équipes pour arracher le match et le plaisir que les actrices de cette rencontre ont donné aux 493 supporters présents et aux téléspectateurs.

 

🏟 Stade Robert Monseau

⚽⚽ Viviane Asseyi 11′ 29′ (FCGB)

⚽⚽ Janice Cayman 39′ Sarah Puntigam 65′ (MHSC)

FCGB XI : Bruneau – Chatelain©️, Gilles, Lardez – ,Karchouni, Barbance (puis Gathrat 79′), Lavaud (puis Surdez 91′), Asseyi, Lavogez – Carol Rodrigues (puis Garbino 68′)

MHSC XI : Murphy – Karchaoui, Torrecilla, Sembrant©️, Torrent – Dekker, Puntigam, Toletti (puis Champagnac 79′), Cayman, Jakobsson (puis Blackstenius 60′) – Le Bihan

 

FC FLEURY 2-1 FC METZ

Malgré le regain de forme des messines en cette fin d’année, elles restaient sur un revers à Dijon (1-4) lors de la 12ème journée. De son côté Fleury se devait de réagir après deux défaites consécutives qui les ont dangereusement rapproché de la zone rouge. En cas de victoire, le club Mosellan 11ème, et donc en position de relégable, aurait pu revenir à un point des Fleuriacumoises. Malheureusement pour lui, ce n’est pas le scénario qui s’est produit. Une montée de Khelifi côté droit avait pourtant mis le FC Metz sur de bons rails après 8 minutes de jeu. Cette dernière, a sur un centre trouvé Amélie Delabre au second poteau qui ne s’est pas faîte prier pour reprendre du gauche aux 6 mètres et ainsi ouvrir le score. Avantage de courte durée pour le FCM, les pendules ont vite été remises à l’heure par le FCF91. Un quart d’heure plus tard, le long ballon depuis la droite de Daphne Corboz pour Marie-Charlotte Léger à l’entrée de la surface s’est soldé par une frappe croisée du droit qui a porté ses fruits. Contré par Dechilly ce tir de Léger a lobé Viollaz impuissante. 1-1. Le point final de la rencontre est arrivé dans le temps additionnel de la première mi-temps avec Mélissa Roy qui est parvenue a donner l’avantage aux siennes suite à un corner de D. Corboz repris de la tête par Clemaron au premier poteau, et dévié du bout du pied par Roy entre les jambes de Viollaz après un petit cafouillage. Victoire précieuse pour le FCF qui remonte au classement mais qui surtout, s’éloigne de la zone rouge.

 

🏟 Stade Auguste Gentelet
⚽⚽ Marie-Charlotte Léger 23′ Mélissa Roy 45+1′ (FCF91)
⚽ Amélie Delabre 8′ (FCM)

FCF91 : Gignoux-Soulier – Fernandes, Sissoko©️, Haupais, Roy – Clemaron, Gadea, D.Corboz – Ali Nadjim (puis Rabanne 75′), Lamontagne (puis Amani 65′), Léger (puis R.Corboz 81′)

FCM : Viollaz – Dechilly, Fercocq, Gomes Jatoba©️, Kaya – Rougemont, Gavory (puis Sanderson 70′), Khelifi (puis Robert 86′), Bigot, Delie (puis Sarpong 86′), Delabre

 

DIJON FCO 1-1 EA GUINGAMP

Deux mots d’ordres différents pour ces deux clubs à l’entame de ce match. Se rassurer pour l’EAG après la claque reçue à Lyon, et bonifier les points pris contre Metz pour Dijon. La prudence était de mise dans cette rencontre où tout s’est joué en seconde période malgré une belle occasion en tout début de rencontre pour l’En Avant qui a vu la frappe de Léa Le Garrec être sortie par Emmeline Mainguy alors qu’elle prenait le chemin de la lucarne (5′). Après une remontée de balle d’Amandine Béché sur le flan droit, Adélie Fourré reprenait son centre et enchaînait sans élan un tir qui cette fois-ci, lobait Mainguy, 0-1 (55′). L’attaquante de 20 ans qui dispute sa 5ème saison en D1, semble avoir pris la mesure du championnat et semble être arrivée à maturité. Elle réalise la meilleure saison sa vie avec ce septième but inscrit depuis le début de la saison. La saison dernière était sa première en tant que titulaire, elle n’était parvenu à trouver le chemin des filets qu’à une seule reprise. La joie fut de courte durée pour les Bretonnes, le manque de justesse défensive mais surtout de concentration des Guingampaises a permis au DFCO de revenir au score 2 minutes seulement après l’ouverture du score de Fourré. Sur un centre de , Léa Declercq remettait en une touche à  qui ajustait sa frappe et trompait Solène Durand, 1 partout. Un ultime face-à-face dans le temps additionnel aurait pu offrir la victoire à Guingamp, mais Mainguy s’est à nouveau imposé face à Le Garrec. Un point qui rassure tout le monde, même si l’EAG et Léa Le Garrec pourront nourrir des regrets.

 

🏟 Stade des Poussots
⚽ Laura Bouillot 55′ (DFCO)
⚽ Adélie Fourré 53′ (EAG)

DFCO XI : Mainguy – Magnin-Feysot (puis Awona 85′), Trevisan©️, Cuynet, Carage, Nakkach, Dali-Storti, Dali, Declercq, Thomas, Bouillot (puis Blais 79′)

EAG XI : Durand – Dinglor, Debever©️, Lorgeré, Meffometou Tcheno – Daoudi, Palis (puis Tyrsyhkina 70′), Fourré, Le Garrec, Fleury (puis Hoarau 89′) – Béché (puis Jezequel 83′)

ASJ SOYAUX 0-6 OLYMPIQUE LYONNAIS

Des objectifs bien différents pour chacune des formations au coup d’envoi. Pour l’ASJ il s’agissait surtout de bien figurer en essayant de reproduire la même prestation que contre le PSG une semaine plus tôt. Alors que pour Lyon, il fallait absolument prendre les 3 points et réaliser une grosse prestation pour mettre la pression sur le PSG avant son derby contre le Paris FC. Les choses sont allées très vite et les débats ne sont pas restés équilibrés bien longtemps. La machine à gagner lyonnaise a plié l’affaire en inscrivant 3 buts lors des 30 premières minutes. D’abord par Van de Sanden (10′), puis Majri (21′) et enfin Marozsán sur penalty (30′). Les sojaldiciennes ne sont pas parvenues à mettre en place ce qu’elle voulait et ont continué à sombrer en seconde période avec trois nouveaux buts pour l’OL. Mais comment leur en vouloir, lorsque l’Olympique Lyonnais aligne ce genre de prestation avec ce niveau de jeu il n’est pas concurrençable. Hergerberg servie par Henry (0-4 65′), Le Sommer servie par Hegerberg (0-5 68′) et à nouveau Hegerberg de la tête cette fois sur un centre de Marozsán (0-6 78′). L’OL a évolué sans sa capitaine Wendie Renard restée à Lyon, sans Bacha et Malard toutes deux aux États-Unis avec l’équipe de France U19.

 

🏟 Stade Lebon
⚽⚽⚽⚽⚽⚽ Shanice Van de Sanden 10′ Amel Majri 21′ Dzsenifer Marozsán [sp] 30′ Eugénie Le Sommer 68′ Ada Hegerberg 65′ 78′ (OL)

ASJ XI : Munich – Cissoko, Collin, M’Bassidje, Boudaud, Babinga, Tandia©️, Da Costa (puis Pagnoux 66′), Clérac, Bourgouin (puis Rougé 79′), Cambot (puis Pingeon 84′)

OL XI : Bouhaddi – Bronze, Henry, Kumagai, Majri – Fishlock (puis Cascarino 66′), Marozsan, Christiansen (puis Buchanan 62′) – Van de Sanden (puis Laurent 71′), Le Sommer©️, Hegerberg

PARIS FC 1-3 PARIS SG

Le Derby de Paris était entouré en rouge dans nos calendriers. D’un côté, le Paris FC à la lutte pour la troisième place aurait pu profiter du match nul entre Bordeaux et Montpellier disputé la veille (2-2). De l’autre le Paris Saint-Germain, qui jouait sa survie dans la lutte pour le titre après la victoire de l’OL 24 heures plus tôt.

Revanchardes après le 5-1 pris lors du match aller, les Parisiennes du PFC voulait absolument montrer une autre visage lors de ce derby. Et les choses ont bien démarré pour elles, dès la 6ème minute la meilleure buteuse du club Linda Sällström ouvre la marque avec un coup franc tiré par Thiney et dévié par Jaurena. Le 9ème but de la recrue suédoise. Le PSG est cueilli à froid mais ne reste pas sous pression bien longtemps puisqu’il réagit neuf minutes plus tard par l’intermédiaire de Paulina Dudek également sur un coup franc cette fois tiré par Wang et dévié par Diani. Le Paris Saint-Germain a du caractère et il le prouve, les joueuses d’Olivier Echouafni et Bernard Mendy passent devant au score à cinq minutes de la pause sur un corner botté par Wang et repris au second poteau par Diani, 1-2. Wang (encore) décale Diani pour le but du 1-3 qui anéantit les espoirs de revanche du Paris FC (70′). Sacrée performance de Kadidiatou Diani hier qui s’est retrouvée impliquée sur tous les buts parisiens. Diani est une des joueuses les plus prolifiques du championnat et a confirmé son statut hier en délivrant sa 7ème passe décisive et en inscrivant ses 7ème et 8ème buts de la saison. C’est la première fois de la saison que le Paris FC perd une rencontre après avoir ouvert le score.

 

🏟 Stade Robert Bobin (Bondoufle)
⚽ Linda Sällström 6′ (PFC)
⚽⚽Paulina Dudek 15′ Kadidiatou Diani 40′ 70′ (PSG)

PFC XI : Benameur – Soyer, De Almeida, Butel, Cascarino – Thiney©️, Benoit (Vaysse 86′), Jaurena – Aigbogun (puis Makanza 80′), Sällström, Matéo (puis Bourdieu 67′)

PSG XI : Endler – Glas, Berglund, Dudek, Morroni ; Geyoro, Formiga©️, Wang (puis Diallo 90′) – Diani, Katoto, Lawrence (puis Bruun 86′)

10 décembre 2018

D1F : 13ème journée

13ème chapitre de cette D1 Féminine plus passionnante que jamais ! Une 13ème journée marquée par la première victoire de Rodez.
7 décembre 2018

Dijon Football Côte-d’Or : Dali dépendance ?

Promu, le club Dijonnais réalise une première saison dans l’élite pour le moment très correcte (8ème) . Une première partie de saison plutôt réussie et marquée […]
5 décembre 2018

Ada Hegerberg, ballon d’or et joueuse la mieux payée au monde

Vous entendez son nom sans cesse depuis deux jours. La première Ballon d’Or de l’histoire du football féminin apparaît partout et n’a pas fini de faire […]
4 décembre 2018

La « blague » de Martin Solveig à Ada Hegerberg qui ne passe pas du tout

Comme vous le savez, hier avait lieu la cérémonie du Ballon d’Or. Une cérémonie marquée par l’intronisation d’une récompense féminine pour la première fois de l’histoire […]