L’histoire du football féminin en quelques dates clés
24 mars 2020
L’évolution du football féminin professionnel aux États-Unis
26 mars 2020

Le championnat à 12 équipes n’a pas toujours été une évidence.

Nul doute que le championnat de France vit des années passionnantes. La D1 Arkema suit la courbe ascendante de l’évolution du football féminin, et ses plus belles années restent encore à venir.

Le championnat de France d’hier n’était pas exactement similaire à celui d’aujourd’hui. Retraçons ensemble, l’évolution de la structure du championnat.

Le tout premier championnat de France de football féminin, lancé en 1917 par la Fédération des Sociétés Féminines Sportives de France, n’était dans un premier temps, ouvert qu’aux clubs de la région parisienne. Deux années plus tard, il s’étend au reste du pays. Jusqu’à l’année 1933, année de l’arrêt de ce premier championnat de France, il est difficile de déterminer le nombre de clubs participants.

Premier champion : Fémina Sport (1917)

Fémina Sport, 1917

À partir de 1974 et la prise en main de la Fédération Française de Football, le championnat se divise en deux phases : une phase régionale en plusieurs groupes et une phase finale réunissant les meilleures équipes régionales. 16 clubs prennent part à la phase finale. Ils sont dispatchés en 4 groupes de 4, où seules les deux premiers de chaque groupe accèdent aux quarts de finale. Des confrontations directes en matchs aller-retour départagent les clubs jusqu’à la finale qui se joue en un match. Jusqu’en 1979, le format reste le même bien qu’il ait intégré plus de clubs. 2 clubs supplémentaires dès la deuxième édition, et deux de plus pour un total de 20, à compter de la troisième édition en 76.

Premier champion sous ce format : Stade de Reims (1974)

Stade De Reims 1974-1975

Pour la 6ème édition (1979-1980), le championnat s’étend à 48 équipes. 6 groupes de 8 équipes répartis géographiquement. Un seul champion par zone et une ultime phase comprenant les 6 champions. Départagés en 3 groupes de 3, les deux équipes qui parviennent à finir en tête de chacun des deux groupes de champions se hissent en finale.

Premier champion sous ce format : Stade de Reims (1980)

Stade De Reims, 1977

En 1987, la FFF réduit le nombre de clubs à 30. Trois championnats de dix équipes, matchs aller-retour, trois qualifiés pour deux des championnats et seulement deux pour le troisième championnat. Au total, 8 équipes qualifiées pour les quarts de finale. La phase à élimination directe se dispute sur des matchs aller-retour, jusqu’à la finale qui se joue en une rencontre décisive.

Premier champion sous ce format : VGA Saint-Maur (1988)

Pour la saison 1992-1993 (19ème édition), le championnat devient une ligue unique à 12 équipes. Ce qui équivaut au format actuel, néanmoins entre l’édition 26 (1999) et l’édition 30 (2004), la fédération y ajoute une phase finale (playoffs). Les 4 meilleurs équipes de la saison régulière s’affrontent dans un mini-championnat pour déterminer le champion national. Au commencement de la saison 2004-2005, retour au championnat actuel : 12 équipes ; 22 matchs chacune ; 1 champion.

Premier champion sous le format à 12 équipes simple : FC Lyon (1993)

Premier champion sous le format à 12 équipes + playoffs : Toulouse OAC (1999)

Parce que le football d’aujourd’hui a été influencé par celui d’hier, et influencera celui de demain, il était important de lister les différentes versions de notre championnat depuis sa création. Quelle est selon vous, la forme de compétition la plus attractive ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :