BDWE : Attanquante-défense, Griedge, Griedge, Griedge Mbock !
21 février 2020
Primera Iberdrola : La convention enfin signée !
22 février 2020

Annoncé depuis l’année dernière, la Fédération Japonaise de football (Japon Football Association) vient de l’officialiser : Un championnat de football féminin 100% professionnel verra le jour en 2021. Ce nouveau championnat qui n’a pas encore de nom, sera créé de toutes pièces et dominera la « Nadeshiko League 1 », l’actuel championnat élite féminin japonais au statut amateur.

Un nouveau championnat féminin japonais et 100% professionnel, verra le jour en 2021.

Créé en 1989, le premier championnat féminin japonais était intitulé la « Ladies League » avant de devenir, en 2004, la « Nadeshiko League 1 », un naming soumis par les fans, Nadeshiko signifiant : l’idéal d’une femme japonaise dévouée. Sponsorisé depuis 2008 par la chaîne de Fast Food « Plenus », le championnat de division 1 avait été depuis rebaptisé la Plenus Nadeshiko League 1 et surnommé « Nadeshiko Japan ». Actuellement composée de 10 équipes, cette ligue élite domine la Plenus Nadeshiko League 2 (10 équipes) et la Plenus Challenge League (12 équipes séparées en 2 poules, Est et Ouest). Évoluant jusqu’à présent sous un statut amateur, la Plenus Nadeshiko League 1 ne sera plus le championnat élite féminin japonais à partir de septembre 2021. En effet, comme annoncé par la Fédération Japonaise de Football, un tout nouveau championnat 100% professionnel verra le jour. Un championnat qui ne remplacera pas la Plenus Nadeshiko League 1 mais qui s’ajoutera aux 3 divisions déjà existantes.

Les grandes lignes du futur championnat féminin japonais 100% professionnel :

  1. Le nouveau championnat féminin japonais, 100% professionnel, verra officiellement le jour à la saison 2021/2022.
  2. Le championnat devrait comprendre entre 6 et 10 clubs. Le naming des équipes devra, obligatoirement, comprendre le nom de leur ville ou région mais pourra également comporter un élément d’une entreprise.
  3. Le staff de chaque club devra être composé, au minimum, de 50% de femme d’ici trois ans dont une femme à la direction. Les internationales japonaises, ayant eu des années de service en sélection, pourront être directement recrutées pour occuper des postes dans le nouveau championnat.
  4. Chaque équipe devra avoir un minimum de cinq joueuses sous contrat A sans limite de salaire maximum, et au moins 10 joueuses sous contrat B et C soumis à des contraintes salariales.
  5. Calqué sur le calendrier européen, le nouveau championnat se déroulera entre septembre et mai contre mars à novembre pour l’actuel Nadeshiko League 1.
  6. Aucune promotion et relégation de clubs ne sera prévu en fin de championnat pour le moment

Idéalement, les équipes évolueront avec des budgets d’environ 450 millions de yens (3,7 millions d’euros). Cependant, seule une équipe actuelle de la Nadeshiko League 1, AINC Kobe Leonessa, dont les joueuses sont principalement employées en tant qu’athlètes, semble avoir les ressources dans cette fourchette. Le budget moyen d’une équipe de première division de la Nadeshiko League 1 se situe entre 100 et 200 millions de yens (824 658 et 1 milion d’euros), ce qui rend douteux que tous les clubs soient en mesure de respecter les directives proposées. La participation au nouveau championnat ne sera pas limitée aux équipes actuellement en compétition dans la Nadeshiko League 1 mais sera ouverte à tous les clubs pouvant répondre aux nouveaux critères.

La société-mère, du futur championnat féminin 100% professionnel japonais, sera créée en avril prochain et les premières équipes qui la composeront devraient être annoncées à l’été 2020.

À 5 mois des Jeux Olympiques de Tokyo qui verra 12 nations féminines se disputer la médaille d’OR, voilà une excellente nouvelle pour le football féminin qui se développe à une vitesse grand V. Espérons que les championnats élites féminins, encore sous la coupe d’un statut amateur ou semi-professionnel emboitent le pas rapidement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :