Qui est la joueuse la mieux payée du monde ? Et à combien s’élève son salaire ?

Chaque année les mêmes interrogations reviennent. Quelles sont les joueuses les mieux payées de la planète et combien touchent-elles ?

En plein essor, le football féminin offre aujourd’hui la possibilité à des femmes de vivre convenablement du football. Bien que le combat pour l’amélioration du cadre de vie et de travail de ces sportives de haut niveau soit toujours d’actualité, certaines, les meilleures d’entre elles, touchent mensuellement de quoi mettre la daronne à l’abris. Regard sur les 10 plus gros salaires du football féminin en 2020 :

Samantha Kerr (Chelsea) en tête

En signant à Chelsea cet hiver un contrat de 480 000€ bruts annuels, Samantha Kerr, qui a effectué la semaine dernière sa première passe décisive avec les Blues, est devenue la joueuse la mieux payée du monde. Un investissement de taille pour le club londonien (40 000€/mois) qui espère reconquérir le titre de champion d’Angleterre et par la même occasion retrouver l’UEFA Womens Champion’s League.

Le duo Morgan-Rapinoe complète le podium

Les deux superstars américaines ont vu leur revenus exploser après le récent mondial remporté. Le système des salaires étant limité en NWSL, les joueuses américaines doivent compter sur les revenus de leurs sponsors qui représentent une partie conséquente de leur salaire. Ces derniers s’additionnent à leur salaire de base et permettent à Alex Morgan de prendre la deuxième position avec 408 000€ bruts annuels (34 000€/mois) et Megan Rapinoe la troisième avec 402 000€ bruts annuels (33 500€/mois). Merci Nike, Coca-Cola, Beats, AT&T, Continental Tires, Volkswagen etc…

Megan Rapinoe (à gauche) & Alex Morgan (à droite)

4 Lyonnaises dans le Top 10

Précurseur, Jean-Michel Aulas a été l’un des premiers à donner de l’importance aux footballeuses. Pas étonnant donc de retrouver quatre de ses joueuses dans ce top 10. C’est ainsi qu’Ada Hegerberg, la première Ballon d’Or de l’histoire, se retrouve à la 4ème place avec 400 000€ bruts annuels ; et que les capitaines de l’équipe de France et de l’Olympique Lyonnais, Amandine Henry (6ème, 360 000€) et Wendie Renard (7ème, 348 000€), devancent la meilleure joueuse UEFA de l’année 2019 Lucy Bronze (10ème, 200 000€).

Amandine Henry, footballeuse française la mieux payée au monde

Le classement complet accompagné des salaires bruts

  1. Samantha Kerr (Chelsea, Australie) : 480 000€ annuels – 40 000€/mois
  2. Alex Morgan (Orlando Pride, USA) : 408 000€ annuels – 34 000€/mois
  3. Megan Rapinoe (Reign FC, USA) : 402 000€ annuels – 33 500€/mois
  4. Ada Hegerberg (OL, Norvège) : 400 000€ annuels – 33 350€/mois
  5. Carli Lloyd (Sky Blue FC, USA) : 396 000 € annuels – 33 000€/mois
  6. Amandine Henry (OL, France) : 360 000€ annuels – 30 000€/mois
  7. Wendie Renard (OL, France) : 348 000€ annuels – 29 000€/mois
  8. Marta Vieira da Silva (Orlando Pride, Brésil) : 340 000€ annuels – 28 350€/mois
  9. Vivianne Miedema (Arsenal, Pays-Bas) : 250 000€ annuels – 20 850€/mois
  10. Lucy Bronze (OL, Angleterre) : 200 000€ annuels – 16 700€/mois

Le top 10 pourrait très prochainement bouger entre les nouveaux contrats de joueuses importantes à venir telles que Dzsenifer Marozsan (en fin de contrat en juin 2020), et le mercato qui pourrait voir Kady Diani signer à Portland et devenir par la même occasion, la Bleue la mieux payée au monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :