Tournois de Mars : le point complet
8 janvier 2020
En grande difficulté, le FC Metz se renforce
10 janvier 2020

Selon le site goal.com, Kadidiatou Diani aurait refusé une prolongation de contrat de trois ans au Paris Saint-Germain. Une occasion inattendue dont voudrait tirer profit le Portland Thorns FC, club de la National Women’s Soccer League.

Kadidiatou Diani aurait refusé de prolonger son contrat au Paris Saint-Germain

Recrutée en 2017 dans les rangs de Juvisy, Kadidiatou Diani, qui arrive en fin de contrat en juin 2020, est devenue l’un des maillons indispensables de l’effectif du Paris Saint-Germain. Depuis son arrivée, avec 27 buts inscrits et 21 passes décisives délivrées, Diani compte pour 30,4% des buts du PSG en D1 Féminine jusqu’à présent. Un sacré poids dans la balance pour une joueuse en fin de contrat qui a, de surcroît, été l’une des meilleures Bleues à la Coupe du Monde en France. Mais alors qu’une prolongation semble plus que nécessaire pour les rangs Parisiens, l’entourage de Kadidiatou Diani aurait refusé une proposition d’extension de trois ans. Profitant de la situation, Portland Thorns aurait montré son intérêt pour recruter Kadidiatou Diani au terme de son contrat avec le Paris Saint-Germain.

Kadidiatou Diani dans le viseur de Portland Thorns

Photo: NWSL photographer

La National Women’s Soccer League a entériné 6 grandes nouveautés pour attirer davantage de joueuses Européennes. 6 réformes qui entrent en vigueur dès la saison 2020 et dont le Portland Thorns FC compte bien profiter.

=> Les 6 grandes nouveautés de la saison 2020 de la NWSL

Dorénavant, les franchises de la NWSL pourront réclamer jusqu’à 300 000 $ d’allocations de fonds à la Ligue et proposer des contrats garantis de 3 ans maximum aux joueuses étrangères. Deux des six nouveautés qui, selon goal.com, pourrait pousser les Thorns de Portland à proposer un contrat de 445 000 $ par an à Kadidiatou Diani. Une proposition de salaire qui ferait de l’internationale de 24 ans, la joueuse Française la mieux payée au monde et qui met une pression au Paris Saint-Germain dans les négociations avec son attaquante.

Championnes de la National Women’s Soccer League 2017, notamment avec Amandine Henry et Nadia Nadim, puis finalistes en 2018, les Thorns s’étaient arrétées en demi-finale la saison passée.

Alors que le Reign FC a trouvé un accord pour devenir la franchise de l’Olympique Lyonnais en NWSL, dès la saison 2020, Kadidiatou Diani va-t-elle succomber au championnat américain ou va-t-elle rester en Europe ?

=> Le Reign FC devient la nouvelle franchise de l’Olympique Lyonnais en NWSL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :