Et si on constituait la joueuse parfaite, à quoi ressemblerait-elle ?
5 janvier 2020
CAF Awards : Asisat Oshoala élue joueuse africaine de l’année
8 janvier 2020

Sophia Smith est une attaquante américaine née le 10 août 2000 à Fort Collins dans le Colorado. Élevée dans une famille de joueurs de basket, la jeune espoir de 19 ans a choisi le football et elle y excelle.

Sophia Smith a commencé à jouer au football à 5 ans avec les Crabbie Patties puis avec les Tinmath Twisters de ses 6 à 10 ans. Elle a porté les couleurs de l’Arsenal Colorado avec lequel elle a remporté la Colorado State Cup en 2012 et en 2013. Cette même année, Smith recevait sa première convocation en sélection nationale U-14.

Dans les pas de Mallory Pugh :

Lycéenne, Smith a joué au Real Colorado entre 2014 et 2018. Elle a disputé 3 finales d’Elite Clubs National League (équivalent de la NCAA au lycée) en 2014, 2015 et 2016 mais n’a jamais remporté le championnat : 2ème en 2014 et en 2016, 4ème en 2015. Néanmoins, l’attaquante a impressionné et a été nommée dans l’équipe-type All-Conference en 2015, l’équipe-type NSCAA All-American en 2016 et 2017 et élue joueuse de l’année par TopDrawerSoccer. Sophia Smith est nommée capitaine du Real Colorado en 2017 jusqu’à son départ mais son lycée n’aura rien remporté. En 2018, elle est diplômée de la Fossil Ridge High School.

Son parcours en sélection nationale se poursuit pendant ses années lycée et l’attaquante joue en U-15, U-16 et U-17. Tout le Colorado voit en Sophia Smith la future Mallory Pugh, elle aussi originaire du Colorado et passée par le Real Colorado.

Convoquée par Jill Ellis à seulement 16 ans !

Sophia Smith prend une autre dimension en U-17 et remporte le championnat CONCACAF dans lequel elle a délivré 4 passes décisives et marqué un but. Immédiatement, Smith rejoint l’équipe nationale U-23 (à seulement 17 ans) où elle marque le but vainqueur lors d’un amical face au Portland Thorns FC. Deux semaines plus tard, elle est convoquée à un camp d’entraînement de l’USWNT aux côtés d’Alex Morgan, Carli Lloyd ou encore la locale et sa source d’inspiration, Mallory Pugh.

Mondialiste U-17 et buteuse dans les sélections U-18, U-20 et U-23 en une seule année, Sophia Smith a été nommée U.S. Soccer Young Player of the Year en 2017 (jeune joueuse américaine de l’année). Une distinction qu’a également reçu Pugh en 2015.

Sophia Smith / US YNT

Des débuts remarqués à Stanford :

Auparavant finaliste du tournoi CONCACAF U-18 et sélectionnée pour la Coupe du Monde Féminine U20 avec les Etats-Unis, la native de Fort Collins a ensuite rejoint les Cardinals de Stanford en NCAA. Pour sa première saison universitaire en 2018, Sophia Smith a marqué 7 buts (dont deux décisifs face aux universités californiennes rivales, l’UCLA et face à l’USC) et délivré 2 passes décisives en 13 seulement matchs. Malheureusement, l’attaquante s’est blessée en octobre et jusqu’à la fin de la saison (avril). 13 rencontres qui auront suffi pour convaincre : Smith est nommée dans l’équipe-type All-PAC-12 Freshman de l’année et dans la 2ème équipe de la conférence Pacific 12.

Sophia Smith / FIFA U20 Women’s World Cup

«  J’étais meilleure qu’hier, mais pas autant que je le serai demain »

Ainsi la devise de Sophia Smith. Pour sa deuxième année universitaire, l’attaquante n’a cessé de progresser. L’attaquante a achevé sa saison avec 17 buts et 9 passes décisives en 21 matchs et un titre de championne de NCAA. Son record de 17 buts en une saison est le 7ème plus haut record de l’histoire de l’Université. Certes dans l’ombre de Catarina Macario qui a remporté une seconde fois consécutive le MAC Hermann Trophy, Smith s’est montrée indispensable notamment dans les grands matchs. D’abord auteure d’un coup du chapeau en demi-finale face à l’UCLA (victoire 4-1) puis buteuse lors de la séance de tirs aux but en finale du championnat.

Stanford / NCAA

Elle a été élue Most Outstanding Offensive Player (joueuse offensive la plus remarquable) de la College Cup (play-offs) en plus d’une nomination dans l’équipe-type. Sophia Smith figure également dans la 2ème équipe All-PAC 12.

Une année 2019 merveilleusement récompensée puisque Vlatko Andonovski l’a convoqué en USWNT en novembre puis en décembre 2019. Elle est la « seule nouvelle » des dernières 23 joueuses convoquées.

Très désirée en National Women’s Soccer League :

Il lui reste certes une année avant de finir son parcours universitaire mais Sophia Smith pourrait se présenter dès maintenant en NWSL. Effectivement, une joueuse universitaire doit être dans sa dernière année pour pouvoir candidater à la draft NWSL.

Il court le bruit que Portland échangerait deux de ses internationales américaines Emily Sonnett et Margaret Purce contre le Pick 1 d’Orlando dans l’objectif de sélectionner Sophia Smith. La grande fan de Tobin Heath pourrait très vite devenir sa coéquipière en club et en sélection.

Sophia Smith / The Equalizer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :