L’OL et son grand président continuent de jouer les premiers rôles dans le monde du football féminin. Et leur aventure s’exportera très bientôt de l’autre côté de l’Atlantique.

Depuis le 25 Novembre dernier, des discussions avaient été engagées entre le Reign FC, la franchise de National Women’s Soccer League, et l’Olympique Lyonnais le club de D1 Arkema. Ces discussions qui avaient pour objectif de conclure à un accord de rachat des actifs de la franchise américaine viennent d’aboutir : Jean-Michel Aulas et son OL vont débarquer en NWSL.

OL Groupe obtient le rachat du Reign FC

L’Olympique Lyonnais Groupe ou simplement OL Groupe est une société holding créée en 1999, spécialisée dans la gestion de l’Olympique lyonnais et des différentes sociétés qui entourent le club rhodanien. Jean-Michel Aulas en est président-directeur général. C’est à travers cette dernière que l’OL réussit l’impensable : s’installer aux États-Unis.

L’accord de vente des actifs de la franchise a été conclu aux alentours de 3 150 000 €. Ces derniers seront désormais conservés par une société de droit américain nouvellement créée, et détenue à hauteur de 89,5% par OL Groupe, son actionnaire majoritaire. Bill Predmore, précédent investisseur majoritaire et dirigeant du Reign FC, détiendra lui 7,5% du capital et conservera un rôle de directeur exécutif. Tony Parker, 4 fois champion NBA, MVP des finales NBA de 2007, Président de l’ASVEL et récemment promu ambassadeur de la marque OL aux États-Unis, investira également à hauteur de 3%.

L’investissement a pour but d’accompagner le Reign FC au plus haut à travers un projet sportif ambitieux, de développer la marque OL de l’autre côté de l’Atlantique, de consolider la place de l’Olympique Lyonnais en tant que moteur du développement du football féminin et de partager les compétences et les savoir-faire en termes de formation des jeunes joueuses. Pour aller dans ce sens, un partenariat a été noué entre les académies des deux clubs.

L’ancien propriétaire du club s’est félicité de cet accord conclu avec la référence européenne du football féminin :

« On s’est rendu compte que ce qu’on faisait n’était plus suffisant pour notre club et pour le football féminin. Nous croyons vraiment qu’avec ce grand président qu’est Jean-Michel Aulas qui partage nos valeurs, nous n’aurions pas pu trouver une meilleure institution. »

~ Bill Predmore, directeur exécutif du Reign FC.

4ème (sur 9) lors de la dernière saison régulière, le club de Megan Rapinoe et Jessica Fishlock toutes deux bien connues à Lyon, s’est fait éliminer en demi-finale des Playoffs NWSL par le futur champion : le North Carolina Courage.

Sonia Bompastor, intégrée au projet

Dans sa conquête de l’ouest, l’Olympique Lyonnais pourra compter sur son ancienne capitaine Sonia Bompastor. L’ex-joueuse passée par le championnat américain pendant 2 saisons (2009 & 2010), va prendre part au développement de l’académie du Reign FC.

« Je suis fière de faire partie de ce projet. Nous sommes pris d’une passion et nous essayons de la partager. J’espère qu’on va pouvoir beaucoup échanger pour faire de ce projet le meilleur du Monde. »

~ Sonia Bompastor.

Megan Rapinoe a, durant la conférence de presse, émis le souhait de s’investir dans le projet après sa carrière de joueuse :

« Je suis ravie de jouer pour un club qui a des visions à long terme. Je souhaite m’y investir, même après ma carrière. »

~ Megan Rapinoe.
Sonia Bompastor (à gauche), Megan Rapinoe (au milieu) & Jean-Michel Aulas (à droite)

En s’appuyant sur des personnes qualifiées et de confiance comme Bill Predmore, Tony Parker, Sonia Bompastor, Megan Rapinoe ou encore Jessica Fishlock ; JMA part à la conquête du football féminin américain avec « ambition » et « humilité ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :