Un sacre anecdotique mais excellent pour la confiance.

Cette seconde édition de l’International Champions Cup réunissait cette année les North Carolina Courage (club hôte), Manchester City, l’Olympique Lyonnais (tous deux déjà présents lors de la première édition) ainsi que l’Atlético Madrid dont cette édition 2019 faisait office de première participation.

Des demi-finales remplies de suspens

Sous la forte chaleur de Caroline du Nord, les fenottes qui disputaient là leur premier match de préparation ont dû attendre la 91ème minute pour prendre l’avantage grâce à l’inévitable Wendie Renard sur corner. La Martiniquaise a d’ailleurs été élue meilleure joueuse de la compétition à l’issue de la finale. Dans l’autre demi-finale, c’est un scénario rocambolesque qui a vu North Carolina, pourtant encore mené 1-0 à la 83ème, retourner le match par l’intermédiaire de Meehan (84′) et Mc Donald (93′).

Tous les buts des ½ finales

Une finale qui a tenu ses promesses

Après avoir réussi à se défaire de leurs adversaires en demi-finale, l’Olympique Lyonnais et les North Carolina Courage se sont retrouvés pour la deuxième année consécutive en finale de l’ICC. La saison dernière, le club américain était parvenu à surprendre l’OL en l’emportant sur le score de 1 but à 0. Bien qu’en phase de reprise, les quadruple championnes d’Europe en titre avaient à cœur de rectifier le tir face à cette équipe américaine affûtée puisqu’en pleine saison de NWSL.

Cette finale de Women’s International Champions Cup a une nouvelle fois été très disputé et s’est soldée sur le même score que lors de la finale 2018 (1-0). Cependant, le gagnant est différent. Cette fois, c’est l’OL qui a soulevé le trophée grâce à un super but de Marozsán (57′).

Néanmoins, battre les championnes en titre de National Women’s Soccer League n’a pas été chose facile pour les fenottes. D’ailleurs Sarah Bouhaddi, élue meilleure gardienne du tournois (2 clean sheet), a dû s’employer à plusieurs reprises dans cette finale (27′, 83′ etc…). Jean-Luc Vasseur qui avait aligné le même onze de départ que contre l’Atlético 4 jours plus tôt, a dû apprécier de voir ses joueuses peaufiner leurs automatismes à l’image du dédoublement de Greenwood bien décalée par Majri (22′). Les 8 208 spectateurs ont pu assister à un match équilibré comme le démontre les statistiques : l’Olympique Lyonnais a eu 53% de possession de balle et a tiré au but 12 fois, contre 47% pour le NCC et 14 tirs.

Image
Amel Majri & Alex Greenwood en action

« C’était important pour nous de gagner cette fois-ci car on avait perdu contre elles l’an dernier. Je suis contente d’avoir aidé mon équipe avec ce but et contente d’avoir gagné car nous reprenons le championnat la semaine prochaine. C’était important de faire une bonne prestation aujourd’hui. »

~ Dzsenifer Marozsán.

NCC XI : Labbe – Hinkel, Erceg, Dahlkemper©, Mathias (puis O’Reilly 90′) – Debinha (puis Meehan 84′), O’Sullivan (puis Zerboni 90′), Mewis (puis Roccaro 90′), Dunn – Hamilton (puis Mc Donald 58′), Williams.

OL XI : Bouhaddi – Greenwood, Renard©, Mbock, Bronze – Henry, Le Sommer (puis Kumagai 61′), Marozsán – Majri, Parris (puis van de Sanden 46′), Hegerberg.

Dans un 4-3-3 flambant neuf, l’OL a fait bonne impression dans ce tournois amical et semble prêt à en découdre avec l’OM le week-end prochain pour la reprise de la D1 Arkema.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :