Joies, satisfactions, déception et larmes au programme de la 22ème et dernière journée de D1F. Le point final de cette saison a été posé cette après-midi.

OLYMPIQUE LYONNAIS 3-0 FC METZ

Le match de la fête. L’Olympique Lyonnais avait invité ses supporters à venir nombreux au Groupama Training Center pour fêter le 13ème titre consécutif des fenottes. Et la fête fût pleine après cette victoire 3-0 sur le FC Metz, toujours en lutte pour le maintien qui voyait son avenir dépendre du MHSC après cette défaite (prévisible) contre le Champion. La fête fut complète à Lyon au coup de sifflet final après que les Messines aient pris connaissance du résultat entre Montpellier et Lille qui leur garantit une saison supplémentaire dans l’élite. La 6ème défaite en autant de confrontations en D1F face à Lyon restera anecdotique pour les Messines qui vont rentrer en Moselle avec beaucoup de joie et de soulagement.

La joie des Messines au coup de sifflet final
Les fenottes soulèvent pour la 13ème fois le trophée de Championnes de France

🏟 Groupama OL Training Center (1 503 spectateurs)

⚽⚽⚽ Wendie Renard 23′, Saki Kumagai 45+2′, Ada Hegerberg 80′

OL XI : Bouhaddi – Simon, Renard©, Buchanan, Kouache – Kumagai, Fishlock, Marozsan – Bacha, Van de Sanden, Jaimes.
FCM XI : Lerond – Kaya, Pasquereau, Godart©, Bigot – Fercocq, Gavory, Rougemont – Delie, Khelifi, Delabre.


MONTPELLIER HSC 3-2 LILLE OSC

La victoire ou rien. Le LOSC avait obligation de résultat à Montpellier pour se maintenir en D1F et espérer passer devant Metz. Tâche rudement difficile du fait de la puissance que dégage le MHSC depuis plusieurs mois (4 victoires, 1 défaite sur les 5 derniers matchs de championnat) et de leur obligation de faire au minimum un match nul pour s’attribuer officiellement la 3ème place encore courtisée par les Girondins de Bordeaux.

Les Lilloises entament leur match avec envie et agressivité à l’image de Julie Dufour qui intercepte de nombreux ballons (4′). À la 7ème minute, Lina Boussaha sème la panique dans la surface montpelliéraine mais ne peut se mettre en position de frappe. La défense de Montpellier est en difficulté dans ses relances. La première occasion pailladine intervient à la 12ème minute de jeu sur un centre de Valérie Gauvin intercepté par Elisa Launay. Marine Dafeur répond pour les Dogues mais sa frappe fuit le cadre (15′). Deux minutes plus tard, Gauvin est au départ de l’action : une transversale pour Sofia Jakobsson qui centre pour Clarisse Le Bihan qui rate sa reprise. S’en suit un gros cafouillage dans la défense et une reprise de volée de Gauvin qui bat Launay. Le MHSC ouvre le score et Lille met un premier pied en D2. Le match va ensuite se canaliser entre actions montpelliéraines construites et contres lillois. À la 27ème minute, Boussaha pique le ballon de la tête et va au but; elle est rattrapée par un très beau tacle de Maëlle Lakrar. 10 minutes plus tard, Lille remporte 2 duels aériens consécutifs et Hannah Diaz fonce vers le but mais Marion Romanelli signe un retour monstre et tacle parfaitement son adversaire. À la 40ème minute de jeu, Montpellier prend 2 longueurs d’avance lorsque Sofia Jakobsson qui avait permuté avec Cayman prend de vitesse Morgane Nicoli. Elle centre pour Clarisse Le Bihan qui marque de la tête. Sa 13ème réalisation cette saison en D1F. Dafeur a l’occasion de réduire l’écart mais sa frappe manque de puissance et n’inquiète aucunement Murphy. Montpellier obtient un penalty dans les arrêts de jeu mais Janice Cayman heurte le poteau sur penalty. Les Pailladines mènent 2-0 à la pause et les espoirs de maintien s’amenuisent pour le LOSC. Quelques minutes après la reprise, Romanelli centre pour Gauvin mais sa tête est arrêtée par Launay. Dafeur tente un coup-franc direct à gauche de la surface de réparation mais Murphy le détourne sur la barre transversale. Le corner suivant, Dufour rate de peu le but sur un cafouillage défensif montpelliérain. Les Lilloises remettent la même intensité qu’en première période et se créent quelques occasions de centres en vain (52′). Janice Cayman qu’on n’a que peu trouvé cède sa place à Daïna Bourma, à la 56ème minute. Julie Dufour confirme la bonne entamée du LOSC et centre pour Hannah Diaz qui marque d’une frappe puissante (58′). L’espoir renaît pour les nordistes mais la réplique des Pailladines est immédiate, deux minutes plus tard, Karchaoui transperce toute la défense Lilloise et élimine Launay avant de pousser le ballon dans les filets. Mais Lille n’abdique pas, et le match s’emballe ! Une frappe de Nicoli termine au fond des filets dans la foulée (62′). 3 buts en 6 minutes ! Le match va ensuite se calmer avec des occasions de part et d’autre, pas plus inquiétantes pour les portières. Linda Sembrant entre en jeu à la place de Karchaoui. Le LOSC ne parviendra pas à égaliser malgré de belles opportunités créés. Montpellier s’impose et pousse le valeureux LOSC en D2 Féminine après 2 saisons passées dans l’élite. Il reste néanmoins une échéance de taille pour les Dogues : la finale de la Coupe de France féminine face à l’OL, mercredi prochain.

🏟 Stade Bernard Gasset (242 spectateurs)

⚽⚽⚽ Valérie Gauvin 17′, Clarisse Le Bihan 42′, Sakina Karchaoui 60′ (MHSC)
⚽⚽ Hannah Diaz 58′, Morgane Nicoli 62′ (LOSC)

MHSC XI : Murphy – Karchaoui (puis Sembrant 82′), Dekker, Lakrar, Romanelli – Torrent©, Puntigam, Cayman (puis Bourma 56′), Le Bihan, Jakobsson – Gauvin (puis Mondésir 89′).
LOSC XI : Launay – Lernon, Coutereels©, Nicoli, Mansuy (puis Boucly 82′) – Polito, Dufour, Demeyere, Boussaha, Dafeur – Diaz.


G. BORDEAUX 1-1 PARIS FC

Un des rares matchs où il y avait encore de l’enjeu. En cas de victoire Bordelaise, les Girondines aurait pu s’emparer de la troisième position si Montpellier avait chuté à domicile contre Lille. Il n’en fut rien, cependant il était important tout de même pour le FCGB de ne pas perdre contre le Paris FC afin de conserver sa 4ème place et ne pas laisser le club de la capitale les coiffer au poteau.

Après une première mi-temps stérile où les équipes se sont surtout illustrées sur coup de pieds arrêtés, le match s’est décanté en deuxième avec la Finlandaise Linda Sällström qui a profité d’un coup de billard dans la surface pour ouvrir le score (55′). 20 minutes plus tard, Bordeaux a répondu par Katheleen Sousa qui est allée reprendre au second poteau un coup-franc de Claire Lavogez. Pas le match le plus passionnant de la journée mais le spectacle a été sauvé par ces deux buts en seconde mi-temps qui ont du ravir les supporters ayant fait le déplacement. Bordeaux termine donc 4ème et s’intercale entre le Paris FC (5ème) et le MHSC (3ème). Une excellente saison pour les Girondines qui signent leur meilleure performance en D1 Féminine avec cette quatrième place.

Katheleen Sousa, la buteuse Bordelaise du jour

🏟 Stade Robert Monseau (576 spectateurs)

⚽ Katheleen Sousa 74′ (FCGB)
⚽ Linda Sällström 55′ (PFC)

FCGB XI : Nayler – Lardez, Sousa, Thibaud, Châtelain – Istillart©, Barbance (puis Gathrat 80′), Karchouni (puis Pekel 54′), Lavaud, Lavogez (puis Carol Rodrigues 84′) – Asseyi.
PFC XI : Pecharman – Cascarino, Butel, De Almeida, Soyer – Benoît (puis Makanza 80′), Bilbault, Thiney©, Jean-François puis Vaysse 72′), Matéo – Sällström.


EA GUINGAMP 1-1 PARIS SG

L’objectif pour l’EAG était de finir le plus haut possible et rendre une belle copie pour le dernier match à domicile de la saison pour lequel + de 700 personnes se sont déplacés. En face le PSG qui ne jouait plus rien, arrivait avec l’envie de finir sur une bonne note et conserver les titres individuels de meilleure buteuse et meilleure passeuse du championnat possédés par Marie-Antoinette Katoto (22 buts) et Kadidiatou Diani (11 passes décisives).

Le penalty obtenu par Emelyne Laurent (coucou Corinne) a véritablement lancé la rencontre puisqu’il a provoqué dans le même temps l’exclusion de Chritiane Endler (39′). Le penalty tiré par Le Garrec heurte la barre (41′). Un râté lourd de conséquence puisque le PSG a ouvert le score sur l’action qui a suivi : Le centre de Morroni a été repris par Paredes d’une demi-volée laissant aucune chance à Solène Durand (42′).

La faute spectaculaire sur Emelyne Laurent qui offre le penalty à l’EAG.

Chose rare, c’est de Julie Debever qu’est venu l’égalisation Guingampaise (68′). La capitaine de l’équipe dirigée par Frédéric Biancalani a inscrit la son premier but en D1 Féminine depuis 2013. Une disette longue de 6 ans et 4 mois qui a pris fin cette après-midi. Il s’agit du 5ème but en D1 de sa carrière. Dans la continuité de cette égalisation, l’EAG a poussé pour tenter de faire basculer le match à l’image d’Emelyne Laurent particulièrement en forme aujourd’hui, certainement galvanisé par sa convocation pour la Coupe Du Monde, qui a éliminé successivement deux joueuses adverses avant de servir Jezequel qui a centré à ras de terre pour Oparanozie qui malheureusement n’a pas cadré sa frappe. Après une ultime occasion de Laurent dans le temps additionnel madame Bartnik a mis fin à la rencontre sur ce score de parité.

🏟 Akademi Stadium (777 spectateurs)

⚽ Julie Debever 68′ (EAG)
⚽ Irène Paredes 42′ (PSG)

EAG XI : Durand – Jezequel, Debever©, Meffometou Tcheno, Hoarau – Tyryshkina (puis Le Mouël 18′), Robert, Daoudi, Le Garrec, Fleury (puis Oparanozie 66′), Laurent.
PSG XI : Endler – Glas, Paredes©, Dudek, Morroni – Diallo, Geyoro, Diani (puis Formiga 88′) – Katoto, Bruun (puis Kiedrzynek 39′), Nadim (puis Lawrence 77′).


RODEZ AF 1-4 DIJON FCO

Profiter au maximum de cette dernière rencontre de D1 devant son public avant de rejoindre la D2. Voilà le mot d’ordre pour les Rafettes au coup d’envoi qui malgré l’absence de pression et l’envie de bien faire se sont tout de même inclinées sur un score lourd. Sérieux jusqu’au bout, le DFCO n’a pas fait de détail. 4 buts signés Bussaglia (44′), Thomas (80′), Blais (85′) et Bouillot (91′) face auxquels celui de Cazeau (46′) n’a pas pesé bien lourd. À Rodez depuis le début de la saison, Kim Cazeau vit une seconde descente en deux saisons après être descendue avec l’ASPTT Albi l’an dernier. Meilleure buteuse du RAF cette saison avec 6 buts elle égale son total de la saison dernière. Trouvera-t-elle un nouveau point de chute afin de rester dans l’élite ou acceptera-t-elle de suivre son club en 2ème division ? En revanche, cette rencontre était belle et bien la dernière de Flavie Lemaitre avec le RAF. C’était d’ailleurs la dernière tout court pour la joueuse de 30 ans qui met un terme à sa carrière.

@Mayline Linard / DFCO

🏟 Stade Paul Lignon (241 spectateurs)

⚽ Kimberley Cazeau 46′ (RAF)
⚽⚽⚽⚽ Élise Bussaglia 44′, Lindsay Thomas 80′, Allison Blais 85′, Laura Bouillot 91′ (DFCO)

RAF XI : Philippe – Banuta, Ginestet©, Cauderlier, Chareyron, Chalabi (puis Guellati 46′) – Saunier, Saltel (puis Noiran 61′), Lemaitre, Fleury (puis Cance 56′) – Cazeau.
DFCO XI : Mainguy – Gouineau, Trevisan©, Cuynet (puis Awona 72′), Carage – Solanet (puis Nakkach 81′), Dali, Bussaglia – Declercq, Bouillot, Thomas (puis Blais 82′).


ASJ SOYAUX 2-1 FC FLEURY

Une ambition commune finir en beauté. Avec pour Soyaux, l’envie de conserver la 6ème position afin de terminer dans la première partie du tableau. Objectif atteint pour les Sojaldiciennes qui malgré l’ouverture du score de Machart-Rabanne (4ème but de la saison en D1F) est parvenu à renverser la situation et à l’emporter 2-1 grâce à un doublé de Laura Bourgoin (40′ & 81′) qui a signé là ses 5ème et 6ème buts en D1F cette saison. L’ASJ Soyaux termine 6ème contre 5ème la saison dernière malgré un nombre de points obtenu plus élevé cette saison (27 contre 24 en 2017/2018). Le FCF91 se classe lui 9ème, une place de moins que l’an dernier avec exactement le même nombre de points (22).

🏟 Stade Léo Lagrange (394 spectateurs)

⚽⚽ Laura Bourgoin 40′ 81′ (ASJ)
⚽ Julie Machart-Rabanne 16′ (FCF91)

ASJ XI : Munich – Cissoko, Mbassidjé, Couturier, Boudaud – Tandia©, Clérac (puis Da Costa 87′), Lahmari (puis Pingeon 73′), Bourgouin, Dumont – Cambot (puis Canon 75′).
FCF91 XI : Benoist – Fernandes, Bauer, Haupais, Roy (puis Pinot 90+2′) – Clemaron©, R.Corboz (puis Jouan 74′), D.Corboz, Machart-Rabanne, Lamontagne – Amani (puis Châtelain 25′).


Classement final de cette saison 2018/2019 de D1F

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :