Corinne Diacre a ce Mardi, dévoilé sa première liste des 23 de l’année 2019. Sa 10ème liste depuis son arrivée à la tête de l’Equipe de France féminine le 30 Août 2017. À cette occasion, nous avons analysé ces 10 listes.

J-10 Avant l’entrée en piste de l’équipe de France dans l’année fatidique. Et c’est par une affiche de prestige que les bleues vont aborder leur année de Coupe du Monde. Une confrontation qui les opposera aux États-Unis d’Alex Morgan le Samedi 19 Janvier prochain au Stade Océane du Havre.

Première liste de 2019

À 5 mois du lancement de la plus grande des compétitions, la première liste de l’année sonne forcément comme un moment important. Et après des mois de tests et de nouveautés, madame Diacre semble avoir trouvé son ossature. Quoi de mieux que d’affronter les États-Unis, meilleure nation du monde d’après le classement FIFA, pour l’affirmer ? Sur les 46 joueuses appelées depuis sa prise de fonction, une poignée d’entre-elles semblent avoir gagné ses faveurs.

Analyse des 10 listes

Nous avons examiné les 10 listes des 23, sans prendre en compte les joueuses qui sont venues palier les forfaits. Le but étant de mettre en exergue les décisions originelles de Corinne Diacre et non ses choix de substitution.

   

Lors de ses 5 premiers mois à la tête des bleues, C. Diacre a beaucoup essayé. Il était important pour elle de concerner toute la D1 par l’équipe de France, et cela s’est ressentit dans ses premières listes. Des joueuses provenant de plusieurs clubs différents, et de nouveaux visages n’ayant encore jamais figuré en bleu à l’image d’Ali Nadjim, Robert, Le Garrec, Torrent, Greboval, Jaurena, Peyraud-Magnin, Romanelli, Clemaron, Diallo, Sarr, Morroni, et Lorgeré.

  

Depuis le début de la saison 2018/2019, Diacre semble avoir trouvé sa base défensive. En effet, depuis le rassemblement du 1er Septembre contre le Mexique, 7 joueuses sont constamment appelées dans ce secteur, en les personnes de Julie Debever, Sakina Karchaoui, Amel Majri, Griedge Mbock, Eve Perisset, Wendie Renard et Marion Torrent. Sept joueuses auxquelles on peut ajouter Aïssatou Tounkara qui est revenue de blessure lors du rassemblement suivant (vs. Australie & Cameroun) et qui n’a plus quitté le groupe depuis. Une seule nouveauté est à signaler dans ce secteur avec la convocation de Charlotte Lorgeré qui n’avait plus été appelée depuis le 20 Octobre. Nouveauté, qui est à mettre sur le compte de l’absence de Griedge Mbock blessée et actuellement en ré-athlétisation du côté de Lyon.

 

Sarah Bouhaddi, Marion Torrent, Kadidiatou Diani, Amandine Henry et Eugénie Le Sommer sont les 5 seules à toujours avoir été appelées par Corinne Diacre (10/10). Privées du sans faute pour cause de blessure, Amel Majri, Griedge Mbock, Wendie Renard et Grace Geyoro semblent également indispensables avec 9 convocations sur 10 possibles.

Si Viviane Asseyi et Sakina Karchaoui ont été piquées à une reprise pour des questions sportives, elles comptabilisent tout de même 9 présences, et semblent être en bonne voie pour participer à la fête en juin prochain.

Depuis l’arrivée de Diacre à sa tête, l’équipe de France a disputé 16 matchs. Griedge Mbock est la joueuse qui compte le plus de minutes disputées avec 1260 sur 1440 possibles en 14 apparitions. Vient ensuite Eugénie Le Sommer avec 1205 (15 apparitions) suivie de près par Marion Torrent (1130 minutes, 15 apparitions). L’absence de l’une d’entre elles, sauf blessure, à la Coupe du Monde parait peu probable.

 

Les certitudes de la sélectionneure se situent au niveau de sa défense.

En revanche, le poste de gardienne reste encore flou. Si Diacre a annoncé que Sarah Bouhaddi serait n°1 lors de la CDM, les deux autres places vont être disputées jusqu’au bout. Benameur et Durand comptent toutes les deux 6 convocations sous Diacre, PPM uniquement 4. Mais cette dernière a été appelée lors des 3 derniers rassemblements. Qui tient la corde ?

Tout reste à faire également sur les autres postes (milieu/attaque) où mise à part pour quelques intouchables (Henry, ELS, Diani, Geyoro) les places vont s’arracher à prix d’or.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :