THE BEST

Le 24 Septembre prochain, auront lieu les trophées THE BEST de la FIFA.

Bien que régulièrement contestés, ces trophées génèrent beaucoup d’engouement et de palabres chez les fans de football.
« Incroyable qu’ils n’aient pas nominés untel. » « Scandaleux que ce soit elle qui l’emporte. » « Machin méritait plus c’est n’importe quoi ! »
Des phrases qui reviennent d’années en années et 2018 ne fera pas exception. Remporté par Carli Lloyd en 2016 et Lieke Martens en 2017, le trophée ne reflète pas toujours la réalité. Le système de vote inclut les fans qui souvent votent en fonction de l’affection qu’ils éprouvent pour une joueuse et rarement de manière raisonnée.

Les 10 nominées pour le trophée The Best FIFA Women’s Player :

  1. Ada Hegerberg (Olympique Lyonnais, Norvège)
  2. Amandine Henry (Olympique Lyonais, France)
  3. Dzsenifer Marozsán (Olympique Lyonnais, Allemagne)
  4. Lucy Bronze (Olympique Lyonnais, Angleterre)
  5. Marta Vieira da Silva (Orlando Pride, Brésil)
  6. Megan Rapinoe (Seattle Reign, États-Unis)
  7. Pernille Harder (VFL Wolfsburg, Danemark)
  8. Saki Kumagai (Olympique Lyonnais, Japon)
  9. Samantha Kerr (Perth Glory, Chicago Red Stars, Australie)
  10. Wendie Renard (Olympique Lyonnais, France)

Analyse de la liste :

  • L’OL est le seul club à faire apparaître plus d’une joueuse dans cette liste (6). Ce qui fait logiquement de lui le club le plus représenté (60% des joueuses de la liste jouent à Lyon).
  • La France est la seule nation est représentée plus d’une fois (2). Il s’agit du pays le plus représenté de celle liste.
  • On ne retrouve aucune gardienne dans ces 10 nominées, nouvelle preuve que le poste de gardienne de but est encore à la traîne dans le foot féminin…
  • Une prédominance des milieux de terrain sur les autres postes : La moitié de la liste est composée de milieux (5). 3 attaquantes et 2 défenseures (toujours un peu mises de côté pour ce genre de récompenses) composent le reste de la liste.
  • La D1 Féminine est le championnat le plus représenté avec 6 joueuses évoluant en son sein. Elle devance la NWSL (3), ainsi que la Frauen Bundesliga (1) et la W-League (1).

La grande absente : Francesca Kirby (Chelsea, Angleterre)

« Scandaleux ! » « Incroyable ! » Je vous l’annonçait quelques lignes plus haut. Il y a toujours à redire sur ce genre de récompenses. Et l’absence de Fran Kirby de cette liste après la saison 2017-2018 XXL qu’elle a livré est révoltante. La 2018 PFA Player of the year ne peut qu’être déçue de ne pas figurer dans cette liste où elle aurait totalement eu sa place. Avec ses 21 buts cette saison, ses prestations de très haut niveau lors des matchs décisifs de Ligue des champions et ses 2 titres remportés ; sa nomination tombait sous le sens et pourtant son nom ne figure pas … Il en est de même pour Eugénie Le Sommer injustement oubliée de cette liste après une saison pourtant très prolifique.

Quand est-ce que la FIFA arrêtera sa sélection basée sur le nom et la réputation des joueuses et se penchera réellement sur les performances de ces dernières ?

👉🏿 Pour voter pour votre Best Women’s Player Award c’est par ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :