« Thread » des meilleurs trolls de l’affaire Evra
7 novembre 2017
Les bleus font le boulot
11 novembre 2017

La Suède vient de poser un pied en Russie grâce à sa victoire 1-0 contre une équipe d’Italie qui n’a été que l’ombre d’elle même ce soir.

 

Dans un match âpre dès les premières secondes du match comme en témoigne le duel entre Toivonen et Bonucci, ce sont les suédois qui sont sortis vainqueurs de cette première confrontation. Et ce, malgré une possession de balle à l’avantage de la Squadra sur l’ensemble de la rencontre (37% pour la Suède, contre 63% pour l’Italie).

La première occasion du match était pourtant en faveur des italiens. Non loin d’ouvrir le score sur une tête de Belotti légèrement trop décroisée qui passe à quelques centimètres du but d’Olsen après 6 minutes de jeu. L’impression générale à ce moment là était que la Suède allait souffrir pendant 90 minutes, mais c’était sans compter sur la Friends Arena de Solna qui a joué son rôle de 12ème homme à merveille. Dans une ambiance chaude et sous les regards avisés de Zlatan Ibrahimovic et José Mourinho, tous deux présents, les suédois répondent aux transalpins coup sur coup. Tout d’abord à la 8ème minute de jeu avec une frappe de Toivonen trop croisée pour inquiéter Buffon puis à la 37ème où Marcus Berg devance Chiellini et oblige « Gigi » à une sortie périlleuse dans les pieds de Forsberg.

La seconde période est marquée par une succession d’altercations qui a failli voir Berg quitter ses partenaires prématurément après une poussette grossière sur Chiellini, l’attaquant d’Al-Aïn n’est pas passé loin d’un second carton jaune. Les esprits sur le terrain s’échauffent de plus en plus et c’est à ce moment là que Johansson, entré en jeu à la 58ème en lieu et place d’Ekdal sorti sur blessure, ouvre le score sur une volée détournée par De Rossi qui trompe Buffon pourtant sur la trajectoire au départ. Une réussite provoquée qui permet à la Suède de prendre un avantage important. La frappe de Darmian sur le poteau (70′) et les entrées en jeu d’Eder et Insigne n’y changeront rien.

 

L’équipe nationale de Suède s’est donnée les moyens de croire en sa qualification, manque plus qu’à valider son billet en terre italienne dans 3 jours dans un match décisif que ne jouera pas Marco Verratti suspendu à cause de son carton jaune reçu ce soir.
La Suède est en bonne voie mais le plus dur reste à faire.

#Barrages #ZoneEuro #CDM2018 #PiedsCarrés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :